Le site est en cours de modification

Accueil > Questions pratiques > Conversion au judaïsme > Polémiques sur la conversion

Polémiques sur la conversion

Annulation de conversions orthodoxes en Israël

Suite à un scandale d’annulation de conversions en Israël en 2008, voici notre réaction sachant que tout le débat tourne autour du degré d’acceptation des mitsvot nécessaire à une conversion.

Conversions le Rabbinat israélien s’aligne sur les Haredim

D’après le Grand Rabbinat d’Israël, comme la conversion au judaïsme peut avoir un impact négatif sur la « pureté spirituelle du peuple juif » (sic), seule « la plus grande autorité halakhique », celle des ultra-orthodoxes Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
Haredim Haredim
Haredi
"Craignant [Dieu]" Fondamentalisme juif apparu au 19ème siècle en réaction contre la modernité. Toute nouveauté est à rejeter, en tout cas suspecte, sinon sur des détails techniques. Les Haredim sont assionistes, parfois radicalement antisionistes. Le reste du monde juif, y compris orthodoxe, est considéré comme déviant, à convertir ou à combattre. Pour s’en protéger, on évite au maximum le contact avec le monde extérieur. Ce fondamentalisme est rarement violent physiquement. Il existe pas mal de nuances et ce n’est pas un monde homogène. Ce monde ne manque pas de personnalités intéressantes et maintient une belle flamme de l’étude juive traditionnelle.
, serait autorité à statuer en matière de conversion au judaïsme.

Faut-il ouvrir les portes du judaïsme ?

Le dimanche 20 mars 2005 a eu lieu à Paris, au centre communautaire, une table ronde sur le thème : “ Faut -il ouvrir les portes du judaïsme” ?

Le mouvement Massorti et les conversions libérales

Une reconnaissance au cas par cas, jamais un rejet...

Le rabbinat orthodoxe israélien freine du pied

Selon le ministère de l’Intérieur, près de 300 000 nouveaux immigrants non juifs vivent aujourd’hui en Israël.