Le site est en cours de modification

Accueil > Le mouvement Massorti > Nos choix, nos vues > Statut des femmes > Les abuts du machisme juif

Effacez cette femme que je ne saurais voir !

Dans la dénégation des femmes, des haredim Haredim
Haredi
"Craignant [Dieu]" Fondamentalisme juif apparu au 19ème siècle en réaction contre la modernité. Toute nouveauté est à rejeter, en tout cas suspecte, sinon sur des détails techniques. Les Haredim sont assionistes, parfois radicalement antisionistes. Le reste du monde juif, y compris orthodoxe, est considéré comme déviant, à convertir ou à combattre. Pour s’en protéger, on évite au maximum le contact avec le monde extérieur. Ce fondamentalisme est rarement violent physiquement. Il existe pas mal de nuances et ce n’est pas un monde homogène. Ce monde ne manque pas de personnalités intéressantes et maintient une belle flamme de l’étude juive traditionnelle.
ont fait très fort : enlever Hillary Clinton d’une photo !

Faut-il en rire ou en pleurer ?

Dans la dénégation des femmes, des haredim Haredim
Haredi
"Craignant [Dieu]" Fondamentalisme juif apparu au 19ème siècle en réaction contre la modernité. Toute nouveauté est à rejeter, en tout cas suspecte, sinon sur des détails techniques. Les Haredim sont assionistes, parfois radicalement antisionistes. Le reste du monde juif, y compris orthodoxe, est considéré comme déviant, à convertir ou à combattre. Pour s’en protéger, on évite au maximum le contact avec le monde extérieur. Ce fondamentalisme est rarement violent physiquement. Il existe pas mal de nuances et ce n’est pas un monde homogène. Ce monde ne manque pas de personnalités intéressantes et maintient une belle flamme de l’étude juive traditionnelle.
ont fait très fort : enlever Hillary Clinton d’une photo !

Faut-il en rire ou en pleurer ?

La photo des hauts responsables de la Maison Blanche lors de l’attaque de la maison de Ben Laden prise par le photographe Pete Souza a fait le tour du monde.

Un journal juif orthodoxe Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
l’a publiée, modifiée, au nom de la politique éditoriale interdisant de montrer des photos de femmes.

Di Tzeitung, un journal destiné à la communauté juive ultra-orthodoxe Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
et publié à Brooklyn, s’est fait remarqué en faisant disparaître du cliché original les deux femmes présentes dans la "situation room" au moment de l’opération Geronimo.

Hillary Clinton, dont l’expression sur le cliché original souligne la tension qui règne à cet instant, et Audrey Tomason, la chef du contre-terrorisme, présente à l’arrière-plan, ont toutes deux été effacées par la rédaction de Di Tzeitung, au nom de la "pudeur" imposée par les lois religieuses guidant la communauté ultra-orthodoxe Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
.

Une altération de la réalité et de l’Histoire qui contrevient aux dispositions imposées lors de la diffusion de la photographie qui spécifient clairement que bien que libre de droit, "la photo ne doit pas être manipulée".

Le quotidien a été contraint de s’excuser au travers d’un communiqué diffusé sur son site. "Se rendant compte de l’importance historique de cette photo, notre iconographe l’a publiée. Dans sa hâte, il n’avait pas lu les conditions d’utilisation de la photo qui interdisent tout changement. (...) Nous voulions honorer le président et nos forces armées dans ce moment historique. Nous avons donc publié la photo sans les femmes qui y figuraient, comme le veut notre politique éditoriale".

Toutefois, cela ne remet pas en question la présence de la femme dans les pages du journal. "Le lectorat de Di Tzeitung croit que les femmes doivent être appréciées pour ce qu’elles sont et pour ce qu’elles font et non pour ce à quoi elles ressemblent", assure le communiqué, qui rappelle que la loi juive "ne tolère aucune discrimination basée sur le genre, la race, etc." Affirmation un peu vite dite, mais... il faut bien une excuse.

Une anecdote assez ridicule mais qui en dit long sur l’état d’esprit touchant à la pathologie qui règne dans certains rangs extrémistes.

Il faut préciser qu’il s’agit d’un petit tirage pour un public restreint. Mais l’affaire à fait le tour du monde et ridiculise une partie du judaïsme...

En tout cas Madame Clinton qui fut humiliée par l’attrayante Monika est rassurée sur son pouvoir attractif et sa capacité à faire fantasmer le public de Di Zeitung, c’est toujours cela.

Oy ! Oy !

http://www.ditzeitung.com/

A Jérusalem cacher les femmes

Une campagne militante attaque le fait que les femmes n’apparaissent sur aucune publicité.

Messages

Effacez cette femme que je ne saurais voir !

Pourquoi rire ou pleurer de la subjectivité des autres ?

Accepter les autres tels qu’ils sont...

Sans sentir le devoir de les juger...

Je ne comprends plus bien votre position.

Effacez cette femme que je ne saurais voir !

En fait, en quoi cela devrait-il nous intéresser ?

C’est étonnant comme chacun saute sur l’occasion des qu’il s’agit de critiquer (diaboliser serait plus juste) le parti adverse. Le judaïsme massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
prône la pluralité, n’est ce pas du pluralisme que de tolérer la politique éditoriale des journaux ultra-orthodoxe Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
 ?

Meme remarque pour "Aher" qui ne rate pas une occasion de montrer sa haine du monde massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
... ça devient lassant.

Effacez cette femme que je ne saurais voir !

Il est tout simplement scandaleux de tronquer une photo. C’est une pratique qui rappelle les heures du stalinisme le plus outrancier. Le journal n’avait qu’à ne pas montrer cette photo, ou à en trouver une autre cadrée de telle manière que seuls des hommes apparaissaient. Rien à voir avec du lachon hara que de diffuser cette information, d’ailleurs personne n’est visé nominativement.

Je note néanmoins un point positif : ce journal juif américain évoque "nos forces armées" en parlant des forces américaines, contrairement à pas mal de journaux ou de relais communautaires juifs français qui se réfèrent très souvent à Tsahal pour parler de "notre armée", "nos soldats", "notre pays".

Effacez cette femme que je ne saurais voir !

Gabriel,

C’est très intéressant et révélateur de jusqu’où on peut aller dans la phobie et le déni...

Cela en dit au contraire très long.

Il est intéressant que la divulgation d’une telle info, pour le moins comique, dérange... Là aussi cela dit quelque chose.

Bien à vous

YD

Effacez cette femme que je ne saurais voir !

Mais sans avoir l’air haineux avec quiconque (contrairement aux allégations de l’internaute qui dit en substance la même chose que moi), j’aimerais bien qu’on m’explique pourquoi un tel article n’est-il pas du lachon hara ?

Effacez cette femme que je ne saurais voir !

hi hi hi.

Aher, vous êtes drôle. Vraiment drôle.

Effacez cette femme que je ne saurais voir !

1) Personne n’est visé nominativement.

2) L’information est publique est reconnue - le journal s’est excusé dans ses colonnes.

Il me semble que ces deux points excluent que cette information constitue du lachon hara.

Effacez cette femme que je ne saurais voir !

C’est encore plus grave quand on parle d’une communauté dans son ensemble !!!

Effacez cette femme que je ne saurais voir !

Et alors ?

sur cette frange (ultra...), on peut faire du lachon hara ??

je ne comprends pas votre réponse

Effacez cette femme que je ne saurais voir !

Toute information ne rentre pas forcément dans la catégorie "lachon hara". Vous avez une définition du lachon hara trop extensive. Au risque de me répéter, il n’y a pas lachon hara lorsque l’information est publique et reconnue par les personnes elles-mêmes. Et vous ne pouvez pas considérer que tout groupe est exempt de critique.

Effacez cette femme que je ne saurais voir !

Premièrement, dire de quelqu’un qu’il est gros, c’est du lachon hara non ? pourtant, un gros sait bien qu’il est gros. Donc même si quelqu’un assume ce qu’il est, ce n’est pas pour autant autoriser d’en parler.

Deuxièmement, le journal n’a pas reconnu qu’il a eu raison de ne pas mettre une femme en photo, mais s’est excusé pour des raisons diplomatiques sur la forme, non sur la ligne éditoriale de fond : ne pas mettre des photos de femme. Or l’article de ce site critique bien la ligne éditoriale de fond en se moquant des ultra-orthodoxes Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
qui ne regardent pas des photos de femme.

Troisièmement, l’intention joue une part non négligeable dans le lachon hara. Et là l’intention est manifestement de casser.

Effacez cette femme que je ne saurais voir !

Savoir qu’on est gros et déclarer qu’on est gros, ce n’est pas la même chose. Et on peut savoir qu’on est gros sans pour autant assumer le fait de l’être ou accepter que d’autres en parlent.

Le journal a reconnu les faits, peu importe que ce soit sur la forme ou sur le fond (pas sûr que ce soit aussi dissociable que vous le pensez).

Même s’il ne l’avait pas reconnu, le fait de tronquer une photo est une pratique suffisamment détestable pour qu’on puisse en parler sans pour autant entrer dans la catégorie "lachon hara". Un journal est par définition un produit public qui s’expose, de par sa parution même, à la possibilité d’une critique.

L’article de ce site ne se moque pas des "ultra-orthodoxes Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
qui ne regardent pas des photos de femme
" mais pointe la malhonnêteté qu’il y a à tronquer une photo pour cette raison.

L’intention n’est pas de casser mais d’informer. La préoccupation légitime de ne pas commettre de lachon hara ne doit pas conduire à empêcher toute critique.

Effacez cette femme que je ne saurais voir !

Tu dis : "Même s’il ne l’avait pas reconnu, le fait de tronquer une photo est une pratique suffisamment détestable pour qu’on puisse en parler sans pour autant entrer dans la catégorie "lachon hara".

Mais pas du tout, si la pratique est bonne, et qu’on en parle en bien ce n’est pas de lachon hara. Le Lachon hara c’est justement de parler d’une pratique détestable.

Et pour "l’intention d’informer", tu as pris le rabbi pour un bisounours ?

Effacez cette femme que je ne saurais voir !

Ok, nous n’avons pas la même définition du lachon hara...

Effacez cette femme que je ne saurais voir !

et chacun sa definition

nouys n’avons pas la meme definition de Dieu de la tora...

bonne appetit

Effacez cette femme que je ne saurais voir !

Que savez-vous donc de ma définition de D.ieu et de la Torah ?

Effacez cette femme que je ne saurais voir !

Moi aussi, je trouve que le webmaster de ce site "casse" trop souvent les orthodoxes Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
ou les ultraorthodoxes. Je pense qu’on pourrait critiquer de manière plus constructive ; et comme le Judaïsme Conservative Conservative Nom américain du courant Massorti, deuxième grand courant du judaïsme américain. "Conservateur" car opposé au mouvement de la réforme. (Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
) n’est connu en France (presque) qu’au travers de ce site, celà donne une fausse image agressive de ce mouvement.

Effacez cette femme que je ne saurais voir !

Moshé,

Je m’inscris en faux. J’essais toujours d’avoir un discours nuancé et appelle à voir les bons côtés de l’orthodoxie Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
. Par contre je suis pour dénoncer certains excès révélateurs de dérives, comme c’est le cas ici. En plus c’est drôle. De plus je ne suis pas le seul à écrire ici, même si je suis le plus actif.

Je vous mets au défit de donner des articles de ce site cherchant à casser systématiquement l’orthodoxie Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
ou l’ultra-orthodoxie Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
dans leur ensemble ou un point insultant ou dénigrant faussement. Si quelque chose m’avait échappé, ce serait corrigé immédiatement.

Je vous signale que régulièrement des liens sont faits vers des sites « orthodoxes Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
 », vers le consistoire Consistoire Association de loi 1901. Organisme créé par Napoléon pour "surveiller" les juifs qui devaient obligatoirement en faire partie à l’époque. A réussi à regrouper toutes les tendances du judaïsme français jusqu’à la seconde guerre mondiale. Représente aujourd’hui une partie du judaïsme orthodoxe du fait de l’éclatement communautaire. Demeure néanmoins un symbole important. et autres institutions, des opinions contradictoires sont rapportées, un forum libre est ouvert. La réciproque n’est jamais vraie et si quelqu’un casse systématiquement l’autre, ce n’est pas sur ce site.

Par contre, on se défend quand nécessaire et on dénonce systématiquement les excès d’un certain obscurantisme qui fait à notre avis beaucoup de tort au judaïsme. Dans tous les cas, ce sont les opinions qui sont critiquées (pas cassées) et jamais les personnes ; ce ne sont jamais, ni la piété, ni le désir de préservé un mode de vie fragilisé par la modernité, ce que nous comprenons parfaitement et partageons pour une bonne part.

Nuance donc.

Yeshaya Dalsace

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?