Le site est en cours de modification

Accueil > Le mouvement Massorti > Nos choix, nos vues > Statut des femmes > Les abuts du machisme juif

Être une femme juive en France

A écouter -

La place que le judaïsme traditionnel offre à la femme pose problème. Différents points de vue sur la question à écouter.

La place que le judaïsme traditionnel offre à la femme pose problème. Différents points de vue sur la question à écouter.

Parmi elles, le rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
Yeshaya Dalsace représentant le mouvement Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
.
A écouter sur le très bon site Internet Akadem

http://www.akadem.org/sommaire/them...

La place de la femme dans la communauté

Anne-Marie Boubli, Pia Cohen Cohen
cohanim
Prêtre de la tribu de Lévi qui servaient dans le Temple de Jérusalem. Privilège héréditaire transmis de père en fils depuis Aaron, frère de Moïse.
De nos jours le Cohen n’a plus qu’un rôle honorifique dans le judaïsme.
, Pauline Bebe et Léa Shakdiel,

http://www.akadem.org/sommaire/them...

Étude sociologique

Au cours d’un colloque dont le sujet était la place de la femme dans le judaïsme, la chercheuse et sociologue Sonia-Sarah Lipsyc rend compte d’une enquête commandée par la Wiso, notamment sur la question du divorce et des femmes qui ne reçoivent pas leur « guet ». Cette conférence en dit long sur le travail qu’il reste à faire, démontre parfaitement le bien-fondé des luttes du mouvement Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
sur cette question et que dans ce domaine également le mouvement Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
devrait être un peu plus écouté par l’orthodoxie Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
. (Le mouvement Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
a fait un énorme travail d’exégèse sur la question des femmes Agounot Agounot
Agouna
"ancrée" Femme séparée de son mari mais qui n’arrive pas à obtenir son acte de divorce.
).

A écouter sur le très bon site Internet Akadem.

http://www.akadem.org/sommaire/une/...

Messages

Être une femme juive en France

Bonjour,
Je voudrais signaler un petit problème technique. Je souhaitais écouter les conférences d’Akadem à partir des liens proposés dans cet article "Etre une femme juive en France". Tout s’est bien passé lorsque j’ai cliqué sur le premier lien. Mais lorsque j’ai cliqué sur le second, j’ai abouti à une conférence de Haim Amsellem sur "Sages Sages Ce terme dans les textes juifs désigne en général les rabbins du Talmud (six premiers siècles de l’ère courante). On dira "les sages" ou "nos sages". C’est la traduction d’une expression hébraïque : "H’azal" qui veut dire "nos sages de mémoire bénie". conciliants et sages Sages Ce terme dans les textes juifs désigne en général les rabbins du Talmud (six premiers siècles de l’ère courante). On dira "les sages" ou "nos sages". C’est la traduction d’une expression hébraïque : "H’azal" qui veut dire "nos sages de mémoire bénie". intransigeants" (le sujet aurait certes beaucoup de chances d’être passionnant, mais ce n’était pas le thème prévu a priori.) Et lorsque je clique sur le troisième lien de l’article, s’ouvre une page qui m’annonce "Not Found"... Dommage !

Être une femme juive en France

Re-bonjour !
Une question me tarabuste. Il y a déjà plusieurs années de cela, j’ai entendu quelqu’un affirmer, dans je ne sais plus quelle émission de radio, qu’il existait une prière juive dans laquelle l’orant remerciait Dieu pour avoir été créé homme et non pas femme. Et la personne qui déclarait cela ajoutait qu’heureusement on assistait aujourd’hui à un certain progrès, car les tendances plus modernistes du judaïsme avait remplacé la formule problématique par "Je te remercie de m’avoir créé(e) être humain". Ce renseignement est-il juste ? Si oui, quelqu’un pourrait-il m’en dire un peu plus sur cette prière ?
Merci d’avance. Cordialement.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?