Accueil > Le mouvement Massorti > Le billet du moment > Dans l’actualité

Israël, fin d’un monopole ?

Israël, fin d’un monopole ?

Jérusalem Post octobre 2007. -

Un groupe de rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
religieux Sionistes orthodoxes Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
modernes excédé par la main-mise Haredi Haredim
Haredi
"Craignant [Dieu]" Fondamentalisme juif apparu au 19ème siècle en réaction contre la modernité. Toute nouveauté est à rejeter, en tout cas suspecte, sinon sur des détails techniques. Les Haredim sont assionistes, parfois radicalement antisionistes. Le reste du monde juif, y compris orthodoxe, est considéré comme déviant, à convertir ou à combattre. Pour s’en protéger, on évite au maximum le contact avec le monde extérieur. Ce fondamentalisme est rarement violent physiquement. Il existe pas mal de nuances et ce n’est pas un monde homogène. Ce monde ne manque pas de personnalités intéressantes et maintient une belle flamme de l’étude juive traditionnelle.
(ultra-orthodoxe Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
) sur le Grand-Rabbinat Israélien, a annoncé son intention de créer un système concurrent de supervision de la casherout

, en tout cas pendant l’année de shmita Shmita
Chmita
shemita
Année de jachère tous les 7 ans. C’est le principe de l’année shabbatique. Durant cette année là, il ne faut en principe rien cultiver, semer, ni tailler. On peut par contre récolter. La Shmita tombait en 5768 puis 5775... Chaque fois, cela suscite de gros débats en Israël, entre les fondamentalistes et les sionistes.
(jachère) qui commence ce Rosh Roch
Rosh
Roch - Rabbi Acher ben Yehiel (Achkenaze et Espagne, 1250 - 1327) : il fut un important décisionnaire dont la particularité fut d’intégrer les traditions sefarades et achkenazes. Il est l’auteur de Piskei ha-Roch, de commentaires sur le Talmud* et de nombreux responsa. Rosh veut dire tête en hébreu.
Hashana.

Ce pas important, le premier dans l’Histoire d’Israël, vers la création d’une concurrence en matière de services religieux, aurait dû être franchi il y a longtemps et devrait être suivi par bien d’autres.

Ce type de concurrence, qui va procurer aux consommateurs des prix raisonnables pour les fruits et légumes, tout en aidant les fermiers Juifs à vendre leurs produits pendant l’année de shmita Shmita
Chmita
shemita
Année de jachère tous les 7 ans. C’est le principe de l’année shabbatique. Durant cette année là, il ne faut en principe rien cultiver, semer, ni tailler. On peut par contre récolter. La Shmita tombait en 5768 puis 5775... Chaque fois, cela suscite de gros débats en Israël, entre les fondamentalistes et les sionistes.
, pourrait être utilisé pour améliorer les autres services religieux. La création d’un organisme concurrent de supervision de la casherout, pourrait servir de ban d’essai à une large gamme de services religieux sous l’égide de l’état.

Le catalyseur de changement n’est autre que le Grand Rabinat lui-même. Cette institution, qui détient le monopole des services religieux depuis la fondation de l’Etat d’Israël, est devenue son pire ennemi. De plus en plus dominé par les intérêts Haredi Haredim
Haredi
"Craignant [Dieu]" Fondamentalisme juif apparu au 19ème siècle en réaction contre la modernité. Toute nouveauté est à rejeter, en tout cas suspecte, sinon sur des détails techniques. Les Haredim sont assionistes, parfois radicalement antisionistes. Le reste du monde juif, y compris orthodoxe, est considéré comme déviant, à convertir ou à combattre. Pour s’en protéger, on évite au maximum le contact avec le monde extérieur. Ce fondamentalisme est rarement violent physiquement. Il existe pas mal de nuances et ce n’est pas un monde homogène. Ce monde ne manque pas de personnalités intéressantes et maintient une belle flamme de l’étude juive traditionnelle.
, le Grand rabbinat est à l’origine d’une situation absurde et intolérable en cette année de shmita Shmita
Chmita
shemita
Année de jachère tous les 7 ans. C’est le principe de l’année shabbatique. Durant cette année là, il ne faut en principe rien cultiver, semer, ni tailler. On peut par contre récolter. La Shmita tombait en 5768 puis 5775... Chaque fois, cela suscite de gros débats en Israël, entre les fondamentalistes et les sionistes.
 : des villes à majorité laïque comme Hertzlya et Bat Yam subiront la férule des standards cachers les plus stricts. Les restaurants et autres commerces alimentaires opérant dans ces villes seront contraints de payer plus cher, peut-être deux ou trois fois plus cher, pour leurs fruits et légumes.

De nombreux restaurateurs et autres commerçants en alimentation ont prévenu qu’ils préfèreraient abandonner leur label de cacherout plutôt que de cèder à la coercition des Haredi Haredim
Haredi
"Craignant [Dieu]" Fondamentalisme juif apparu au 19ème siècle en réaction contre la modernité. Toute nouveauté est à rejeter, en tout cas suspecte, sinon sur des détails techniques. Les Haredim sont assionistes, parfois radicalement antisionistes. Le reste du monde juif, y compris orthodoxe, est considéré comme déviant, à convertir ou à combattre. Pour s’en protéger, on évite au maximum le contact avec le monde extérieur. Ce fondamentalisme est rarement violent physiquement. Il existe pas mal de nuances et ce n’est pas un monde homogène. Ce monde ne manque pas de personnalités intéressantes et maintient une belle flamme de l’étude juive traditionnelle.
. Pendant ce temps, les fermiers Juifs ne pourront vendre leurs produits sous supervision de casherout dans ces communautés. Tout ça parce que les rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
de ces villes et d’autres comme Afula, Petah Tikva, Rehovot, Richon Letsion, Kfar Saba , Hadera et Jérusalem, refusent de reconnaître l’échappatoire halakhique utilisé depuis le 19ème siècle par les fermiers Juifs échapatoire par lequel, ils « vendent » symboliquement leur terre à des non-Juifs. Cette « vente » (connue sous le terme de heter mechira) tout comme la « vente » du hametz avant Pessah, annule bon nombre de restrictions halakhiques sur les labours, semailles et autres en terre d’Israël et permet aux fermiers Juifs de travailler au cours de l’année de shmita Shmita
Chmita
shemita
Année de jachère tous les 7 ans. C’est le principe de l’année shabbatique. Durant cette année là, il ne faut en principe rien cultiver, semer, ni tailler. On peut par contre récolter. La Shmita tombait en 5768 puis 5775... Chaque fois, cela suscite de gros débats en Israël, entre les fondamentalistes et les sionistes.
comme au cours une année normale.

Il est essentiel c’est vrai, que les rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
aient la liberté intellectuelle de décider de la halakha Halakha Loi juive religieuse basée sur le Talmud et les décisionnaires rabbiniques. Littéralement cela veut dire "marcher", la marche à suivre ou la loi en mouvement... Il existe de nombreux débats jurisprudentiels dans la Halakha qui n’est pas un système uniforme. en leur âme et conscience, mais des villes entières ne devraient pas pour autant, se retrouver otages de décisions trop rigoureuses de ces mêmes rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
. Les habitants devraient avoir la liberté de choisir un autre rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
aux opinions différentes, plus conciliantes, un rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
qui prenne en considération des facteurs tels que la situation économique des fermiers Juifs et l’importance de conserver autant de restaurants que possible sous une quelconque supervision rabbinique de cacherout.

Il en est de même pour d’autres domaines où le rabbinat prend des décisions qui affectent la vie de leurs concitoyens. Par exemple les Juges de tribunaux rabbiniques (dayanim Dayan
dayanim
Juge rabbinique, spécialiste du droit hébraïque.
) qui siègent dans les tribunaux de conversions ont le droit de se montrer stricts, mais le postulant à la conversion devrait avoir le droit lui aussi, de choisir un autre tribunal rabbinique moins pointilleux.

L’autorité Nationale de Conversion, parasitée par des lenteurs bureaucratiques et contestée pour sa sévérité, devrait être exposée à la concurrence issue d’autres courants du Judaïsme – Orthodoxes Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
Modernes, Haredi Haredim
Haredi
"Craignant [Dieu]" Fondamentalisme juif apparu au 19ème siècle en réaction contre la modernité. Toute nouveauté est à rejeter, en tout cas suspecte, sinon sur des détails techniques. Les Haredim sont assionistes, parfois radicalement antisionistes. Le reste du monde juif, y compris orthodoxe, est considéré comme déviant, à convertir ou à combattre. Pour s’en protéger, on évite au maximum le contact avec le monde extérieur. Ce fondamentalisme est rarement violent physiquement. Il existe pas mal de nuances et ce n’est pas un monde homogène. Ce monde ne manque pas de personnalités intéressantes et maintient une belle flamme de l’étude juive traditionnelle.
, Libéraux et Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
. Cela impliquerait éventuellement, des listes de mariage séparées. Il faudrait créer des tribunaux rabbiniques de divorce alternatifs, qui accepteraient d’utiliser les innovations de la halakha Halakha Loi juive religieuse basée sur le Talmud et les décisionnaires rabbiniques. Littéralement cela veut dire "marcher", la marche à suivre ou la loi en mouvement... Il existe de nombreux débats jurisprudentiels dans la Halakha qui n’est pas un système uniforme. comme les accords prénuptiaux ou les annulations rétroactives de mariages, afin d’aider les agunot, ces femmes qui ne peuvent se remarier parce qu’elles sont toujours « enchainées » à un mari intransigeant, (solutions préconisées par le Mouvement Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
).

Les rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
Libéraux et Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
devraient être autorisés à poser leur candidature à des postes rémunérés par l’Etat. Les habitants de Tel Aviv par exemple, seraient bien plus à l’aise avec un Libéral plutôt qu’avec un Orthodoxe Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
comme grand Rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
.

On peut arguer que même un état libéral, démocratique peut justifier le fait de donner le monopole des services religieux aux Orthodoxes Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
et même aux Ultra-Orthodoxes Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
. La Grande- Bretagne, l’Italie, la Grèce sont des exemples de démocraties occidentales où la religion est religion d’Etat. Mais pour l’amour du Judaïsme, l’Orthodoxie Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
et l’Ultra-Orthodoxe Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
devrait abandonner son monopole.

Comme il a été prouvé aux Etats-Unis, pays le plus religieux du monde Occidental, la diversité de choix entre les divers courants religieux, favorise la religiosité. Les mêmes arguments présentés par Adam Smith en faveur d’une libre concurrence économique s’appliquent parfaitement à la religion. D’ailleurs, les Américains fréquentent beaucoup plus les Eglises que les Européens parce que les Américains apprécient les nombreuses possibilités de courants religieux qui leur sont offertes alors que les Européens subissent des religions d’Etat centralisées qui interdisent toute concurrence et étouffent dans l’œuf les possibilités de choix.

Une vraie concurrence entre les divers courants du Judaïsme serait une bénédiction non seulement pour le Judaïsme Libéral et Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
, mais également pour les Orthodoxes Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
. Mais le vrai vainqueur serait l’Etat d’Israël dans lequel, après tout, un peu plus d’identité Juive ne ferait de mal à personne.

Jérusalem Post octobre 2007.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?