Accueil > Judaïsme > Fêtes juives > Pessah

Pessah et les bébés

La présence d’un bébé dans une famille pose des problèmes particuliers durant la fête de Pessah.

La présence d’un bébé dans une famille pose des problèmes particuliers durant la fête de Pessah.

Voici quelques indications :

L’interdiction de Hamets à Pessah relève de deux catégories : en consommer et en posséder.

Théoriquement, un bébé n’est nullement soumis à l’interdiction de consommation de Hamets. En effet, il n’est pas soumis aux mitsvot car trop petit et il n’est même pas suffisamment grand pour qu’on lui appliquer des règles dans un but éducatif (ce qui se fera par contre avec un enfant dès l’âge de trois ans). De ce point de vue, l’interdiction de consommer du Hamets à Pessah ne le concerne pas vraiment. Le problème ne se pose donc pas pour lui mais pour les parents.

Il est strictement interdit de posséder du Hamets durant toute la fête de Pessah, or la nourriture du bébé entre dans la maison et appartient aux parents. Deuxièmement l’interdit de consommer du Hamets est un interdit très strict. Il faudrait donc éviter tout mélange et tout contact entre la nourriture du bébé et la nourriture des adultes. C’est techniquement possible en lavant les ustensiles du bébé dans le lavabo de la salle de bains.

Il est donc clair que la Kashrout Kashrout
Cachrout
כשרות
Règles alimentaires du judaïsme.
de Pessah s’applique à la nourriture pour les bébés, en tout cas à cause des parents.

En pratique :

Les ustensiles :

On achètera des biberons neufs. Si cela pose un trop gros problème, il faudra au moins nettoyer les anciens à fond et les ébouillanter. De même qu’il faudra nettoyer et kashériser tous les ustensiles pour le bébé. Les vieux biberons et les ustensiles non kashérisables devront être nettoyés et gardés pour après la fête.

La nourriture :

Le lait et les bouillies

En principe, il faudra acheter du lait pour bébé kasher Kasher
casher
cachere
Apte, conforme aux exigences de la loi juive
. En particulier en ce qui concerne le lait enrichi et les bouillies qui sont forcément faites à base de Hamets. De nos jours, on trouve facilement ce genre de nourriture dans les épiceries kasheres et même sur Internet.

On peut toujours utiliser de la Maïzena (farine de maïs) ou même de la farine de riz, qui se trouvent facilement dans toutes sortes de commerces.

Il faudra prendre soin d’éliminer les restes de boites de bouillie avant la fête.

Les petits pots

En ce qui concerne les petits pots, c’est le même principe. On achètera de préférence des pots kashers. Si on ne peut faire autrement, on fabriquera soit même la nourriture du bébé. Si vraiment on est obligé d’acheter des pots dans le grand commerce, on fera très attention à la composition et on ne mélangera en aucun cas le contenu de ces pots avec le reste de la vaisselle.

Les biscuits

En ce qui concerne les biscuits pour bébés, il est assez facile d’en trouver des kashers, si vraiment c’est impossible, on peut lui en fabriquer avec de la farine de matsa.

Tout cela n’est pas si compliqué et n’oublions pas que Pessah ne dure qu’une semaine. Bébé retrouvera bien vite ses menus habituels.

Rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
Yeshaya Dalsace

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?