Accueil > Le mouvement Massorti > Notre actualité > En Israël

Victoire juridique pour le judaïsme

Victoire juridique pour le judaïsme

Israël subventionnera les conversions du judaïsme non orthodoxe Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
.

La Cour suprême d’Israël a ordonné à l’Etat de subventionner les instituts des courants du judaïsme non orthodoxe Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
préparant aux conversions.
Dans un arrêt rendu le mardi 19.05.2009 à la suite d’appels présentés par les courants réformé et conservateur du judaïsme, la Cour suprême a ordonné que le gouvernement cesse de discriminer ces derniers en subventionnant uniquement les instituts formant aux conversions relevant du judaïsme orthodoxe Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
.

Cette décision, prise à l’unanimité par trois juges de la Cour suprême, constitue une nouvelle brèche dans le monopole du rabbinat orthodoxe Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
d’Israël sur les conversions.

La Cour suprême avait auparavant déjà reconnu de facto la validité des conversions réalisées en Israël par les courants réformé et conservateur (Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
) du judaïsme.

Mais, leurs programmes de formation au judaïsme n’avaient jusqu’à présent pas bénéficié des subventions de l’Etat, en raison de la mainmise des orthodoxes Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
sur le Grand rabbinat d’Israël et de l’influence politique exercée par les partis religieux orthodoxes Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
.

Au regard de la loi israélienne, sont juives les personnes nées d’une mère juive ou converties sans précision sur le mode de conversion.
Quelque 300.000 des immigrants de l’ex-Urss ne sont pas toutefois pas reconnus comme juifs par le Grand Rabbinat d’Israël. A ses yeux, sont juives les personnes nées d’une mère juive ou converties selon le rite orthodoxe Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
, conformément à la "Halacha", la stricte observance de la loi juive.

Pour le mouvement Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
qui a plusieurs centres de conversion en Israël, cet arrêt représente non seulement une victoire juridique supplémentaire, mais également un pas de plus pour que le l’Etat d’Israël traite enfin de façon égalitaire toutes les composantes juives de la société.

Un monopole orthodoxe Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
scandaleux

Il faut savoir que les mouvements non orthodoxes Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
sont largement discriminés en Israël, bien que la population ne soit pas majoritairement orthodoxe Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
. Par l’intermédiaire du grand rabbinat et des différentes branches locales du ministère des affaires religieuses, l’orthodoxie Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
est largement subventionnée par des fonds publics servant aussi bien à la publication de livres, la construction de synagogue, de bains rituels, etc… Par l’intermédiaire du ministère de l’éducation, les écoles orthodoxes Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
sont subventionnées automatiquement.

Par contre, toutes ces institutions, bien que profitant largement de subventions publiques, restent fermées aux courants non orthodoxes Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
. Ceux-ci doivent trouver les financements privés nécessaires à la mise en place et entretien des différents bâtiments et institutions. Il s’agit donc d’une inégalité flagrante et scandaleuse, qui fait de l’Etat d’Israël un paradoxe : le seul pays au monde où certains juifs sont discriminés par rapport à d’autres ! Il va de soi que l’évolution va vers une totalité égalité et la fin du monopole orthodoxe Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
.

Cela ne peut se faire cependant que très lentement et à force de procès, en particulier à cause du poids politique des partis orthodoxe Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
au sein de la knesset qui font tout pour freiner cette évolution est maintenir leurs privilèges.

Pour un judaïsme pluriel

Nous sommes profondément attachés aux valeurs de la démocratie et du pluralisme, c’est à dire de la tolérance et du dialogue au sein des différentes facettes du judaïsme. Nous pensons que le monopole orthodoxe Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
du grand rabbinat ne sert pas les intérêts du judaïsme en ne proposant qu’une seule de ses facettes au grand public qui le plus souvent ne s’y reconnaît pas du tout et attend autre chose. C’est pourquoi, bien qu’en désaccord sur certains points avec le mouvement réformateur, nous sommes d’accord pour mener de front la lutte pour une plus grande démocratisation de la société juive israélienne.

Nous aspirons à un rabbinat pluriel dans lequel chacun choisirait le courant auquel il voudrait s’adresser et où tous les rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
seraient amenés à dialoguer et échanger leurs différents points de vue.

Dans un autre ordre d’idée, le jour où le consistoire Consistoire Association de loi 1901. Organisme créé par Napoléon pour "surveiller" les juifs qui devaient obligatoirement en faire partie à l’époque. A réussi à regrouper toutes les tendances du judaïsme français jusqu’à la seconde guerre mondiale. Représente aujourd’hui une partie du judaïsme orthodoxe du fait de l’éclatement communautaire. Demeure néanmoins un symbole important. sera capable d’une telle ouverture, nous serons d’accord pour y adhérer.

Nos aspirations ont certes un petit parfum d’aire messianique… mais elles ne sont pas irréalisables et vont dans l’intérêt de l’avenir du judaïsme et de l’ensemble du peuple juif.

Voir également http://www.massorti.com/Annulation-...

Messages

Victoire juridique pour le judaïsme

Le Talmud Talmud "Enseignement", ensemble littéraire comprenant la Michna de l’époque tannaïtique (3e siècle) et la Guemara (4-5e siècle), discussions des amoraïm à propos de la Michna. Le Talmud babylonien est à la base de tout le développement ultérieur de la loi juive. Le Talmud de Jérusalem fut terminé en Israël quelques génération plus tôt que le Talmud Babylonien.

Le Talmud représente l’ouvrage de base du judaïsme rabbinique.
de Jérusalem (Haguiga chap 2, halakha Halakha Loi juive religieuse basée sur le Talmud et les décisionnaires rabbiniques. Littéralement cela veut dire "marcher", la marche à suivre ou la loi en mouvement... Il existe de nombreux débats jurisprudentiels dans la Halakha qui n’est pas un système uniforme. 1) enseigne :

« la Tora est comparée à deux chemins, l’un, de feu ,l’autre de neige et de glace. Si l’homme penche (trop) d’un coté, il mourra de chaud. S’il penche de l’autre coté, il mourra de froid ,Que devra-t-il faire alors ? Il marchera entre les deux chemins ».

Commentaire du Rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
Mickaêl Journo ("initiative rabbinique") :

« si je m’ouvre trop au monde extérieur, je risque de perdre mon identité. Si je me replis trop sur moi-même, je tourne le dos au monde qui m’entoure ». D’un côté, trop d’ouverture, trop d’universalisme conduisent tout naturellement vers l’assimilation. De l’autre, trop de fermeture, de repli sur soi, mènent à l’asphyxie, au retour au nombrilisme. Etre juif, c’est en quelque sorte savoir être un authentique équilibriste. C’est être, sans cesse, sur la corde raide. « S’il perd pied, d’un côté ou de l’autre, il chute ! » (...)

C’est la raison pour laquelle Maimonide Maimonide
Rambam
Maïmonide
Moshe ben Maimon, Rabbin, médecin, philosophe et halakhiste. 1138 Cordoue - 1204 Fostat. L’une des plus grandes figures de la pensée juive incarnant un rationalisme aristotélicien. Son apport essentiel consiste en une conciliation de la science et de la religion qu’il expose dans son "Guide des perplexes" et une systématisation de la Halakha qu’il expose dans son code "Mishné Tora". Très contesté de son vivant, son œuvre fut même vouée à l’anathème par certains rabbins. Précurseur de la modernité juive. Une référence incontournable.
revient aussi sur ce principe de vie : opter en tout lieu et en toute circonstance pour le « chevil azahav" "A-mida abenonite » (chemona perakim chel arambam). La voie du milieu, la ligne médiane, celle de la synthèse, telle doit être l’attitude de tout juif. Jamais vers l’extrême, toujours tendre vers l’équilibre, la juste mesure, le raisonnable. Ne jamais basculer du côté des extrêmes.

Victoire juridique pour le judaïsme

Bonjour,

Je ne peux que me réjouir à la lecture de cet article qui me donne espoir pour les prochaines années à venir et qui j’espère, s’étendra aussi dans les autres pays.
Je suis râvie qu’Israël connaisse une telle avancée et j’espère qu’elle rapprochera les communautés.

Merci.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?