Accueil > Judaïsme > Parasha de la semaine > Livre du Lévitique - ספר ויקרא > אחרי מות Ah’arei mot - Après la mort - 29

Le texte de la Parasha Ah’arei mot en français

Le texte de la Parasha Ah’arei mot en français

Levitique 16.1 - 18.30 -

L’Eternel parla à Moïse, après la mort des deux fils d’Aaron, qui, s’étant avancés devant l’Eternel, avaient péri, Eternel dit à Moïse "Parle à Aaron, ton frère qu’il n’entre pas à toute heure dans le sanctuaire,

dans l’enceinte du voile, devant le propitiatoire qui est sur l’arche, afin qu’il ne meure pas ; car je me manifeste, dans un nuage au-dessus du propitiatoire.

Cérémonie de Kippour

Voici avec quoi Aaron entrera dans le sanctuaire avec un jeune taureau comme expiatoire, et un bélier comme holocauste. Il sera vêtu d’une tunique de lin consacrée, un caleçon de lin couvrira sa chair ; une écharpe de lin le ceindra, et d’une tiare de lin il se coiffera. C’est un costume sacré, il baignera son corps avant de s’en vêtir.

De la part de la communauté des enfants d’Israël, il prendra deux boucs pour l’expiation et un bélier comme holocauste.

Et Aaron offrira le taureau expiatoire, le sien et il obtiendra l’expiation pour lui-même, pour sa maison.

Et il prendra les deux boucs et les présentera devant le Seigneur, à l’entrée de la Tente d’assignation.

Aaron tirera au sort pour les deux boucs : l’un sera pour l’Eternel, l’autre pour Azazel.

Aaron offrira le bouc que le sort aura désigné pour l’Eternel, et le traitera en expiatoire ; et le bouc que le sort aura désigné pour Azazel sera placé vivant, devant le Seigneur, pour expier pour lui, pour être envoyé à Azazel dans le désert.

Aaron offrira son taureau expiatoire, fera propitiation pour lui-même et pour sa famille, et immolera son taureau expiatoire.

Il remplira l’encensoir de charbons ardents, pris sur l’autel qui est devant le Seigneur ; prendra deux pleines poignées d’aromates pilés menu, et introduira le tout dans l’enceinte du voile.

Il jettera le fumigatoire sur le feu, devant le Seigneur, de sorte que le nuage aromatique enveloppe le propitiatoire qui abrite le Statut, et qu’il ne meure point.

Alors il prendra du sang du taureau, il fera aspersion avec son doigt sur la face du propitiatoire, vers l’orient ; et devant le propitiatoire, il fera sept fois aspersion de ce sang avec le doigt.

Il immolera le bouc expiatoire du peuple, en portera le sang dans l’enceinte du voile, et, procédant à son égard comme il fait pour le sang du taureau, il en fera aspersion, au-dessus du propitiatoire, et en avant du propitiatoire.

Il purifiera ainsi le sanctuaire des impuretés des enfants d’Israël, et de leurs transgressions et de tous leurs péchés ; et il agira de même pour la Tente d’assignation, qui réside avec eux au milieu de leurs impuretés.

Que personne ne soit dans la Tente d’assignation lorsqu’il entrera pour faire propitiation dans le sanctuaire, jusqu’à sa sortie.

Ainsi aura-t-il fait propitiation pour lui-même, pour sa maison et pour toute l’assemblée d’Israël.

Puis il s’en ira vers l’autel qui est devant le Seigneur, il en fera la propitiation : il prendra du sang du taureau et de celui du bouc, en appliquera sur les cornes de l’autel, tout autour, il fera aspersion de ce sang, avec son doigt, sept fois sur l’autel, il le purifiera et le sanctifiera des souillures des enfants d’Israël.

Le bouc émissaire

Quand il aura achevé de purifier le sanctuaire, la Tente d’assignation et l’autel, il fera amener le bouc vivant.

Aaron appuiera ses deux mains sur la tête du bouc vivant ; il confessera toutes les iniquités des enfants d’Israël, toutes leurs offenses et tous leurs péchés, et, les ayant ainsi fait passer sur la tête du bouc, l’enverra, sous la conduite d’un homme préparé, dans le désert.

Et le bouc emportera sur lui toutes leurs iniquités dans une contrée aride, et il enverra le bouc dans ce désert.

Aaron rentrera dans la Tente d’assignation : purs il enlèvera les vêtements de lin dont il s’était vêtu pour entrer dans le sanctuaire, et les y déposera.

Il baignera son corps dans l’eau, en lieu saint, et revêtira ses vêtements ; il sortira et offrira son holocauste et l’holocauste du peuple, et fera propitiation pour lui-même et pour le peuple. Et la graisse de l’expiatoire, il fera fumer sur l’autel.

Quant à celui qui aura conduit le bouc vers Azazel, il lavera ses vêtements, baignera son corps dans l’eau, et alors seulement rentrera au camp.

Le taureau expiatoire et le bouc expiatoire, dont le- sang aura été introduit, pour la propitiation, dans le sanctuaire, on les transportera hors du camp, et l’on consumera par le feu leur peau, leur chair et leur fiente.

Celui qui les aura brûlés lavera ses vêtements, baignera son corps dans l’eau, et alors seulement il rentrera au camp.

Et ceci sera pour vous une loi perpétuelle : au septième mois, le dixième jour du mois, vous mortifierez vos personnes et ne ferez aucun ouvrage, ni l’indigène, ni l’étranger séjournant parmi vous.

Car en ce jour, on fera propitiation sur vous afin de vous purifier ; vous serez purs de tous vos péchés devant l’Eternel.

C’est pour vous un sabbat, un sabbat solennel, où vous devez mortifier vos personnes : loi perpétuelle.

L’expiation sera faite par le prêtre qu’on aura oint et qu’on aura investi pour officier à la place de son père ; il revêtira le costume de lin, le costume sacré, et il fera propitiation pour le saint sanctuaire, propitiation pour la Tenu : d’assignation et pour l’autel, propitiation en faveur des prêtres et de tout le peuple réuni.

Que cela soit pour vous un statut perpétuel, afin de relever les enfants d’Israël de tous leurs péchés, une fois l’année. " [Aaron] fit comme l’Eternel l’avait ordonné à Moïse.

Pas d’abattage sinon en sacrifice

17

L’Eternel parla à Moïse en ces termes : "Parle à Aaron et à ses fils, ainsi qu’à tous les enfants d’Israël, et dis-leur : Voici ce que l’Eternel m’a ordonné de dire : Tout homme de la maison d’Israël qui égorgera un taureau, une brebis ou une chèvre, dans le camp, ou qui l’égorgera hors du camp, sans l’avoir amené à l’entrée de la Tente d’assignation pour l’offrir en sacrifice à l’Eternel, devant son tabernacle Mishkan
Michkan
Tabernacle
Temple portatif et provisoire fabriqué dans le désert après la sortie d’Egypte. Les règles concernant sa construction et son fonctionnement occupent une grande part de la Tora. Il symbolise la construction d’un microcosme spirituel et rituel idéal, modèle des Temples à venir. Il sert de base aux lois du shabbat et d’autres règles du judaïsme. Certains chercheurs pensent qu’il n’a jamais existé mais serait une espèce de construction utopique représentant la possibilité (elle même utopique) d’une relation permanente entre le divin et l’humain.
, cet homme sera considéré comme meurtrier : il a répandu le sang ; et cet homme-là sera retranché du milieu de son peuple.

Afin que les enfants d’Israël amènent leurs victimes qu’ils sacrifient en plein champ, qu’ils les amènent désormais à l’Eternel, à l’entrée de la Tente d’assignation, au prêtre, et qu’ils les égorgent comme victimes rémunératoires en l’honneur de l’Eternel.

Et le prêtre versera le sang sur l’autel de l’Eternel, à l’entrée de la Tente d’assignation, et il fera fumer la graisse comme parfum agréable à l’Eternel ; et ils n’offriront plus leurs sacrifices aux démons, au culte desquels ils se prostituent.

Que cela soit un statut perpétuel pour eux, dans leurs générations.

Pas de sacrifice hors du Temple

Tu leur diras encore : Quiconque, de la maison d’Israël ou des étrangers qui séjourneraient parmi eux, offrira un holocauste ou un autre sacrifice, et ne conduirait pas la victime à l’entrée de la Tente d’assignation pour qu’on la destine à l’Eternel, cet homme-là sera retranché de son peuple.

Pas de sang consommé

Quiconque aussi, dans la maison d’Israël ou parmi les étrangers établis au milieu d’eux, absorbera un sang quelconque, je dirigerai mon regard sur la personne qui aura absorbé ce sang, et je la retrancherai du milieu de son peuple.

Car l’âme de la chair est dans le sang, et moi je vous l’ai accordé sur l’autel pour procurer l’expiation à vos personnes ; car c’est le sang qui fait expiation pour la personne.

C’est pourquoi j’ai dit aux enfants d’Israël : Que nul d’entre vous n’absorbe de sang, et que l’étranger résidant avec vous n’en absorbe point.

Tout homme aussi, parmi les enfants d’Israël ou parmi les étrangers résidant avec eux, qui auront pris un gibier, bête sauvage ou volatile, comestible, devra en répandre le sang et le couvrir de terre. Car l’âme de toute chair, c’est son sang qui est dans son corps, aussi ai-je dit aux enfants d’Israël : Ne mangez le sang d’aucune créature, Car l’âme de toute chair c’est son sang.

Quiconque en absorbera sera retranché.

Toute personne, indigène ou étrangère, qui mangerait d’une bête morte ou déchirée, devra laver ses vêtements, se baigner dans l’eau et restera souillée jusqu’au soir, alors elle redeviendra pure. Si elle ne lave point ses vêtements et ne baigne point son corps, elle portera sa faute. "

Respecter la Tora, respecter la vie

18

L’Eternel parla à Moïse en ces termes : "Parle aux enfants d’Israël et dis-leur : C’est moi, l’Eternel, votre Dieu ! Les pratiques du pays d’Egypte, où vous avez demeuré, ne les imitez pas ; ne vous conformez pas non plus aux pratiques du pays de Canaan où je vous conduis et ne suivez point leurs lois. C’est à mes statuts que vous devez obéir, ce sont mes lois que vous respecterez dans votre conduite : c’est moi, l’Eternel, qui suis votre Dieu.

Vous observerez mes lois et mes statuts, parce que l’homme qui les pratique obtient, par eux, la vie : Je suis l’Eternel.

Unions sexuelles interdites

Chacun d’entre vous n’approchez aucune proche parente, pour en découvrir la nudité : je suis l’Eternel.

Ne découvre point la nudité de ton père ni la nudité de ta mère : c’est ta mère, tu ne dois pas découvrir sa nudité. Ne découvre point la nudité de la femme de ton père : c’est la nudité de ton père.

La nudité de ta sœur, fille de ton père ou fille de ta mère, née dans la maison ou née au dehors, ne la découvre point.

La nudité de la fille de ton fils, ou de la fille de ta fille, ne la découvre point ; car c’est ta propre nudité.

La nudité de la fille de la femme de ton père, progéniture de ton père, celle-là est ta sueur : ne découvre point sa nudité.

Ne découvre point la nudité de la sueur de ton père : c’est la proche parente de ton père.

Ne découvre point la nudité de la sœur de ta mère, car c’est la proche parente de ta mère.

Ne découvre point la nudité du frère de ton père : n’approche point de sa femme, elle est ta tante.

Ne découvre point la nudité de ta bru : c’est la femme de ton fils, tu ne dois pas découvrir sa nudité.

Ne découvre point la nudité de la femme de ton frère : c’est la nudité de ton frère.

Ne découvre point la nudité d’une femme et celle de sa fille ; n’épouse point la fille de son fils ni la fille de sa fille, pour en découvrir la nudité elles sont proches parentes, c’est une impudicité.

N’épouse pas une femme avec sa sueur : c’est créer une rivalité, en découvrant la nudité de l’une avec celle de l’autre, de son vivant.

Lorsqu’une femme est isolée par son impureté, n’approche point d’elle pour découvrir sa nudité.

Ne t’unis point charnellement avec la femme de ton prochain : tu te rendrais impur par elle.

Tu ne livreras pas ton fils pour te faire passer à Molokh, pour ne pas profaner le nom de ton Dieu : je suis l’Eternel.

Ne cohabite point avec un mâle, d’une cohabitation sexuelle : c’est une abomination.

Ne t’accouple avec aucun animal, tu te rendrais impur par là ; et qu’une femme ne s’offre point à l’accouplement d’un animal, c’est une dépravation.

Rejet de la débauche

Ne vous souillez point par toutes ces choses ! Car ils se sont souillés par elles, les peuples que je chasse à cause de vous, et le pays est devenu impur, et je lui ai demandé compte de son iniquité, et le pays a vomi ses habitants.

Pour vous, respectez mes lois et mes statuts, et ne commettez aucune de ces horreurs, ni l’indigène, ni l’étranger qui séjournerait parmi vous. Car toutes ces horreurs, ils les ont commises, les gens du pays qui vous ont précédés, et le pays est devenu impur.

Que cette terre ne vous vomisse pas parce que vous l’auriez souillée, comme elle a vomi le peuple qui l’habitait avant vous. Car, quiconque aura commis une de toutes ces abominations, les personnes agissant ainsi seront retranchées du sein de leur peuple.

Gardez mon observance, en ne suivant aucune de ces lois infâmes qu’on a suivies avant vous, et vous ne rendrez pas impurs par elles : je suis l’Eternel, votre Dieu ! "

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?