Accueil > Judaïsme > Traditions juives

Les Tefilines

Les Tefilines

C’est une Mitsva, un commandement positif, pour les hommes juifs de les porter chaque jour (en principe pendant la prière du matin), à partir de la Bar Mitsva Bar Mitsva "Fils du Commandement". Cérémonie d’entrée dans le culte juif pour les garçons. . Au sein du mouvement Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
, il arrive que certaines femmes mettent les Tefilines Tefilines
Tefilin
Boites en cuir contenant 4 extraits de la Tora que l’on met sur son bras et sa tête pour prier quotidiennement en semaine. A partir de la Bar Mitsva. En général les garçons le font, mais certaines filles le pratiquent également.
.

Description

Les Tefilines Tefilines
Tefilin
Boites en cuir contenant 4 extraits de la Tora que l’on met sur son bras et sa tête pour prier quotidiennement en semaine. A partir de la Bar Mitsva. En général les garçons le font, mais certaines filles le pratiquent également.
תפילין (phylactères), sont des boites cubiques portées sur le front et le bras, conformément aux instructions de la Tora :

« Que les commandements que je te prescris aujourd’hui soient gravés dans ton cœur ; tu les inculqueras à tes enfants, tu en parleras constamment, dans ta maison ou en voyage, en te couchant et en te levant. Attache les en signe sur ta main, et porte les comme un fronteau entre tes yeux. » (Deutéronome 6:4-9)

Ses boites sont de forme cubique (tout comme l’était l’autel du temple), elles sont teintes en noir, elles contiennent des parchemins sur lesquels sont écrits quatre passages bibliques.

En fait, il existe une différence entre celui de la tête et celui du bras. Le texte est le même, mais il est réparti différemment. Dans celui du bras le texte est écrit sur un seul parchemin. Dans celui de la tête, le texte est écrit sur quatre parchemins différents répartis dans quatre petits compartiments différents.

Symbolique

On en tire un enseignement : la pensée doit toujours être divisée et multiple. Le dogmatisme se trouve à l’opposé du judaïsme authentique. Il ne faut pas avoir peur d’explorer de nouvelles idées. Par contre, l’action doit être uniforme et cohérente.

Une des autres idées symboliques contenues dans les Tefilines Tefilines
Tefilin
Boites en cuir contenant 4 extraits de la Tora que l’on met sur son bras et sa tête pour prier quotidiennement en semaine. A partir de la Bar Mitsva. En général les garçons le font, mais certaines filles le pratiquent également.
est que chez un être complet, la pensée ("entre tes yeux"), le sentiment ("sur ton cœur") et l’action ("sur ton bras") doivent être tous conforme à l’enseignement de la Tora. Un être humain accompli est un être cohérent. Il doit faire ce qu’il pense, penser ce qu’il fait, ne pas avoir peur de ses émotions tout en les contrôlant.

Certains ont voulu voir dans les Tefilines Tefilines
Tefilin
Boites en cuir contenant 4 extraits de la Tora que l’on met sur son bras et sa tête pour prier quotidiennement en semaine. A partir de la Bar Mitsva. En général les garçons le font, mais certaines filles le pratiquent également.
une sorte de talisman (tout comme la Mezouza). C’est pourquoi, le judaïsme réformé a longtemps abandonné cette pratique. Au sein du mouvement Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
, nous y restons profondément attachés et incitons nos fidèles à la pratique quotidienne de cette Mitsva.

L’origine d’une pratique importe peu (elle est, certes, intéressante pour l’histoire des mentalités et des religions). Ce qui compte avant tout, c’est d’une part de se soumettre à la Mitsva et d’autre part de réfléchir à ce que cette Mitsva nous apporte.

Mettre les Tefilines Tefilines
Tefilin
Boites en cuir contenant 4 extraits de la Tora que l’on met sur son bras et sa tête pour prier quotidiennement en semaine. A partir de la Bar Mitsva. En général les garçons le font, mais certaines filles le pratiquent également.
est un acte qui implique tout l’être et qui a une force symbolique énorme. C’est un acte qui va au-delà des mots. En mettant les Tefilines Tefilines
Tefilin
Boites en cuir contenant 4 extraits de la Tora que l’on met sur son bras et sa tête pour prier quotidiennement en semaine. A partir de la Bar Mitsva. En général les garçons le font, mais certaines filles le pratiquent également.
on devient soi-même un livre de Tora, on est en contact direct avec l’enseignement du Sinaï.

Un juif qui a étudié comprend cela très bien. Mais un juif assimilé y trouvera une force émotionnelle profonde : il est peut-être incapable de lire l’hébreu, il ne pratique aucun commandement, il s’est éloigné de tout judaïsme ; en mettant les Tefilines Tefilines
Tefilin
Boites en cuir contenant 4 extraits de la Tora que l’on met sur son bras et sa tête pour prier quotidiennement en semaine. A partir de la Bar Mitsva. En général les garçons le font, mais certaines filles le pratiquent également.
, c’est un peu comme s’il arrivait à surpasser tous ces manques et difficultés.

Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que les adeptes du mouvement Loubavitch Habad
Loubavitch
Chabad
Mouvement Hassidique fondé en Russie par Shniour Zalman de Lyadi à la fin du 18ème siècle. Habad est l’acrostiche de Hokhma-Bina-Daat. C’est un mouvement qui a beaucoup changé et est devenu "missionnaire" et activiste après la Shoa. Imprégné de messianisme, son dernier Rabbi, non remplacé à ce jour, à été considéré comme le Messie par certains adeptes.
utilisent les Tefilines Tefilines
Tefilin
Boites en cuir contenant 4 extraits de la Tora que l’on met sur son bras et sa tête pour prier quotidiennement en semaine. A partir de la Bar Mitsva. En général les garçons le font, mais certaines filles le pratiquent également.
pour chercher à rejudaïser les juifs non pratiquants.

Les Tefilines Tefilines
Tefilin
Boites en cuir contenant 4 extraits de la Tora que l’on met sur son bras et sa tête pour prier quotidiennement en semaine. A partir de la Bar Mitsva. En général les garçons le font, mais certaines filles le pratiquent également.
ont également un énorme avantage, c’est une sorte de résumé de la prière, une affirmation de son attachement à l’alliance extrêmement facile à pratiquer. De sorte qu’en quelques minutes (le temps de les poser, de réciter le « shéma Israël » et de les enlever) on a pu se connecter à la spiritualité juive de tout son être.

Dans ce sens il existe un très joli texte dans le midrash Midrash
Midrach
Traditions rabbiniques qui viennent commenter le texte biblique. Le Midrash utilise des principes mettant en lumière "l’inconscient" du texte. Le vrai sens n’est pas celui qui se laisse lire au premier regard, il est celui qu’il faut chercher à l’intérieur des mots.
.


מדרש תהלים (בובר) מזמור א ד"ה [יז] דבר אחר

ר’ אליעזר אומר אמרו ישראל לפני הקב"ה, רבונו של עולם אנו רוצים להיות יגיעים בתורה יומם ולילה, אבל אין לנו פנאי, אמר להם הקב"ה קיימו מצות תפילין, ומעלה אני עליכם כאילו אתם יגיעים לילה ויום.

Rabbi Eliezer enseigne : les fils d’Israël ont dit devant le Saint béni soit il : « Maître du monde, nous voulons étudier la Tora nuit et jour mais nous ne pouvons pas par manque de temps libre ! L’Éternel répondit : respectez la mitsva des Tefilines Tefilines
Tefilin
Boites en cuir contenant 4 extraits de la Tora que l’on met sur son bras et sa tête pour prier quotidiennement en semaine. A partir de la Bar Mitsva. En général les garçons le font, mais certaines filles le pratiquent également.
et je considérerai cela comme une étude de la Tora jour et nuit.

Ajoutons la très belle symbolique développée par le Zohar à propos des Tefilines Tefilines
Tefilin
Boites en cuir contenant 4 extraits de la Tora que l’on met sur son bras et sa tête pour prier quotidiennement en semaine. A partir de la Bar Mitsva. En général les garçons le font, mais certaines filles le pratiquent également.
 :

Chaque boitier comporte quatre sections de textes extraits de la Tora.

Chaque section symbolise une des quatre lettres du tétragramme. Chaque lettre du Nom symbolise une des dimensions de l’être… « C’est pourquoi l’homme qui se pare de phylactères épouse la « ressemblance d’Elohim ». De même qu’Elohim joint à lui le Nom saint, cet homme unifie en lui avec précision ce saint Nom. « Il les créa masculin et féminin » (Gen. 1:27) se réfère respectivement aux tefilines Tefilines
Tefilin
Boites en cuir contenant 4 extraits de la Tora que l’on met sur son bras et sa tête pour prier quotidiennement en semaine. A partir de la Bar Mitsva. En général les garçons le font, mais certaines filles le pratiquent également.
de la tête et à ceux du bras, qui ensemble font un. » (Zohar 14a)

Tefilines Tefilines
Tefilin
Boites en cuir contenant 4 extraits de la Tora que l’on met sur son bras et sa tête pour prier quotidiennement en semaine. A partir de la Bar Mitsva. En général les garçons le font, mais certaines filles le pratiquent également.
pour femmes ?

C’est une Mitsva, un commandement, pour les hommes juifs de les porter chaque jour (en général pendant la prière du matin, mais cela peut se faire jusqu’au couché du soleil), à partir de la Bar Mitsva Bar Mitsva "Fils du Commandement". Cérémonie d’entrée dans le culte juif pour les garçons. . Au sein du mouvement Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
, il arrive que certaines femmes mettent les Tefilines Tefilines
Tefilin
Boites en cuir contenant 4 extraits de la Tora que l’on met sur son bras et sa tête pour prier quotidiennement en semaine. A partir de la Bar Mitsva. En général les garçons le font, mais certaines filles le pratiquent également.
.

D’après la Halakha Halakha Loi juive religieuse basée sur le Talmud et les décisionnaires rabbiniques. Littéralement cela veut dire "marcher", la marche à suivre ou la loi en mouvement... Il existe de nombreux débats jurisprudentiels dans la Halakha qui n’est pas un système uniforme. , il n’y a pas d’obligation pour les femmes de le faire, mais il n’y a aucune interdiction non plus. Aussi, si une femme l’estime nécessaire pour son bien-être spirituel, elle peut très bien prendre sur elle d’accomplir cette Mitsva quotidiennement. De nombreuses femmes l’ont fait dans l’histoire juive, ce serait le cas notamment les filles du grand Rashi rashi
Rachi
Rabbin médiéval, Chlomo ben Yitshak, vécu en France du nord (1040-1105). Premier commentateur systématique du Tanakh et du Talmud
. Chaque femme doit donc faire le choix de cette mitsva ou pas.

Pour en savoir plus sur la question des femmes et Tefilin Tefilines
Tefilin
Boites en cuir contenant 4 extraits de la Tora que l’on met sur son bras et sa tête pour prier quotidiennement en semaine. A partir de la Bar Mitsva. En général les garçons le font, mais certaines filles le pratiquent également.

http://web.archive.org/web/20041207...

Comment mettre les Tefilin Tefilines
Tefilin
Boites en cuir contenant 4 extraits de la Tora que l’on met sur son bras et sa tête pour prier quotidiennement en semaine. A partir de la Bar Mitsva. En général les garçons le font, mais certaines filles le pratiquent également.

Dans le document joint, extrait du Siddour Siddour
Sidour
Sidourim
Livre de prière. Vient du mot "ordre" סדר, car le rituel doit être récité dans un certain ordre. Celui employé pour les fêtes s’appelle également Mahzor. Il existe des quantités de variantes, mais le principe est toujours le même dans toutes les communautés juives.
Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
, vous trouverez les textes à dire en posant les Tefilines Tefilines
Tefilin
Boites en cuir contenant 4 extraits de la Tora que l’on met sur son bras et sa tête pour prier quotidiennement en semaine. A partir de la Bar Mitsva. En général les garçons le font, mais certaines filles le pratiquent également.
.

Instructionstefilin

Dans les deux planches dessinées suivantes, vous trouverez une description détaillée de la manière de lier les Tefilines Tefilines
Tefilin
Boites en cuir contenant 4 extraits de la Tora que l’on met sur son bras et sa tête pour prier quotidiennement en semaine. A partir de la Bar Mitsva. En général les garçons le font, mais certaines filles le pratiquent également.
, l’une selon le rite séfarade, l’autre selon le rite ashkénaze. Ces planches sont extraites de l’excellent petit ouvrage Tefilati.

Pose des tefilin séfarades

pose tefilin ashkénazes

Par le lien ci-dessous vous pourrez voir un film sur chaque étape de la fabrication des Tefilines Tefilines
Tefilin
Boites en cuir contenant 4 extraits de la Tora que l’on met sur son bras et sa tête pour prier quotidiennement en semaine. A partir de la Bar Mitsva. En général les garçons le font, mais certaines filles le pratiquent également.
, un sacré travail, pour une belle Mitsva !

http://www.tefillin.co.il/english/r...

Yeshaya Dalsace

Et pour rire un peu

Messages

Les Tefilines et filles de Rachi

En fait l’histoire des filles de Rashi rashi
Rachi
Rabbin médiéval, Chlomo ben Yitshak, vécu en France du nord (1040-1105). Premier commentateur systématique du Tanakh et du Talmud
n’est pas basée sur un témoignage direct.

Tout le monde en parle sans que cela soit clairement avéré.

Cependant, la position de Rashi rashi
Rachi
Rabbin médiéval, Chlomo ben Yitshak, vécu en France du nord (1040-1105). Premier commentateur systématique du Tanakh et du Talmud
et de l’école des Tossafot Tossafot Rabbins médiévaux (12ème-14ème siècle) du nord de la France, Angleterre et Allemagne. Elèves de l’école fondée par Rashi. Très importants commentateurs du Talmud qui cherchent à harmoniser celui-ci et résoudre les apparentes contradictions. , dont rabbenou Tam était de permettre la pose des Tefilin Tefilines
Tefilin
Boites en cuir contenant 4 extraits de la Tora que l’on met sur son bras et sa tête pour prier quotidiennement en semaine. A partir de la Bar Mitsva. En général les garçons le font, mais certaines filles le pratiquent également.
par des femmes ainsi que la bénédiction (pour rabbenou Tam). Le sujet est débattu notamment dans le Mahzor Mahzor Livre de prière pour les grandes fêtes. La liturgie des fêtes juives, en particulier Rosh Hashana et Kippour étant très différente du reste de l’année, un ouvrage particulier est nécessaire. Vitri. Leur position montre que le phénomène existait et leur débat n’est pas que théorique. C’est sans doute ce qui laisse supposer que les filles de Rashi rashi
Rachi
Rabbin médiéval, Chlomo ben Yitshak, vécu en France du nord (1040-1105). Premier commentateur systématique du Tanakh et du Talmud
le faisaient.

Il existe d’autres personnalités féminines à propos desquelles on raconte qu’elles mettaient les Tefilin Tefilines
Tefilin
Boites en cuir contenant 4 extraits de la Tora que l’on met sur son bras et sa tête pour prier quotidiennement en semaine. A partir de la Bar Mitsva. En général les garçons le font, mais certaines filles le pratiquent également.
. Notamment la femme de Rabbi Haim ben Attar.

Les textes et débats sur la question, y compris les prises de position de ceux qui interdisent, montrent bien que le phénomène a existé de longue date. De nos jours c’est assez rare, mais cela existe, notamment chez certaines femmes pratiquantes proches des positions du mouvement Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
.

Bien à vous.

Yeshaya Dalsace

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?