Accueil > Judaïsme > Parasha de la semaine > Le livre du Deutéronome - ספר דברים > כי תבוא Ki Tavo - Quand tu viendras - 50

Ni rupture, ni routine.

Ni rupture, ni routine.

Parashat Ki Tavo -

Il existe de nombreuses manières de lire et de comprendre une Parasha Parasha
Paracha
Parashot
Section de la Tora hebdomadaire lue le shabbat. La Tora est divisée en 54 parashot. Chacune porte le nom du premier mot significatif. La division est très ancienne (époque talmudique). La parasha est complétée par la Haftara extraite des prophètes.
. Mais toutes se rattachent finalement à deux méthodes d’analyse différentes.

La première consiste à travailler sur les grands thèmes de la Parasha Parasha
Paracha
Parashot
Section de la Tora hebdomadaire lue le shabbat. La Tora est divisée en 54 parashot. Chacune porte le nom du premier mot significatif. La division est très ancienne (époque talmudique). La parasha est complétée par la Haftara extraite des prophètes.
, à les développer et à les expliquer. Ainsi, cette semaine, les deux principaux thèmes de la Parashat Ki tavo concernent le lien à la terre d’Israël (à travers la cérémonie des prémices) et la question de l’exil et de la délivrance (à travers le long texte des malédictions et des bénédictions).

L’autre approche consiste à ne travailler que sur quelques versets, voire sur l’un d’entre eux seulement, quitte à le sortir de son contexte immédiat pour envisager une autre lecture que celle induite par le fil du "récit". Bien qu’apparemment contradictoires, ces deux techniques sont en réalité complémentaires et ne font que traduire le génie du texte de la Torah et de ses lectures multiples et entrecroisées.

A titre d’application de la deuxième approche, examinons le verset 16 du chapitre 26, dans lequel Moïse déclare au peuple : "Ce jour-ci l’Eternel ton Dieu t’ordonne de faire ces lois-là et ces jugements, et tu les garderas et tu les accompliras de tout ton cœur et de toute ton âme".

Sur le début de ce verset, Rashi rashi
Rachi
Rabbin médiéval, Chlomo ben Yitshak, vécu en France du nord (1040-1105). Premier commentateur systématique du Tanakh et du Talmud
, s’inspirant du midrash Midrash
Midrach
Traditions rabbiniques qui viennent commenter le texte biblique. Le Midrash utilise des principes mettant en lumière "l’inconscient" du texte. Le vrai sens n’est pas celui qui se laisse lire au premier regard, il est celui qu’il faut chercher à l’intérieur des mots.
Tanh’ouma, commente : "Chaque jour ils seront à tes yeux nouveaux comme si tu venais d’en avoir reçu l’ordre ce même jour". Cependant, si nous prenons la peine d’examiner le texte original du midrash Midrash
Midrach
Traditions rabbiniques qui viennent commenter le texte biblique. Le Midrash utilise des principes mettant en lumière "l’inconscient" du texte. Le vrai sens n’est pas celui qui se laisse lire au premier regard, il est celui qu’il faut chercher à l’intérieur des mots.
, nous constatons qu’il présente les choses sous un langage différent : "Chaque jour, la Torah sera précieuse à vos yeux comme si vous l’aviez reçue au mont Sinaï ce même jour".

Le midrash Midrash
Midrach
Traditions rabbiniques qui viennent commenter le texte biblique. Le Midrash utilise des principes mettant en lumière "l’inconscient" du texte. Le vrai sens n’est pas celui qui se laisse lire au premier regard, il est celui qu’il faut chercher à l’intérieur des mots.
, comme Rashi rashi
Rachi
Rabbin médiéval, Chlomo ben Yitshak, vécu en France du nord (1040-1105). Premier commentateur systématique du Tanakh et du Talmud
, se posent une même question : que signifie l’expression "ce jour-ci". Ouvrant la voie, le midrash Midrash
Midrach
Traditions rabbiniques qui viennent commenter le texte biblique. Le Midrash utilise des principes mettant en lumière "l’inconscient" du texte. Le vrai sens n’est pas celui qui se laisse lire au premier regard, il est celui qu’il faut chercher à l’intérieur des mots.
Tanh’ouma avait expliqué qu’il s’agissait de vivre la Torah comme si elle venait de nous être donnée à l’instant, comme si elle était véritablement toute neuve. Rashi rashi
Rachi
Rabbin médiéval, Chlomo ben Yitshak, vécu en France du nord (1040-1105). Premier commentateur systématique du Tanakh et du Talmud
acquiesce à ce commentaire, mais il désire aller plus loin, et nous montrer ce que signifie le fait que la Torah doit nous apparaitre non comme un vieux document, plein de poussière, mais comme quelque chose de neuf. Le fait qu’elle nous soit précieuse comme au premier jour n’est pas suffisant en lui-même. Ce qui la rend précieuse, pour Rashi rashi
Rachi
Rabbin médiéval, Chlomo ben Yitshak, vécu en France du nord (1040-1105). Premier commentateur systématique du Tanakh et du Talmud
, c’est notre capacité de renouvèlement de lecture et d’accomplissement des commandements.

La traduction commentée en anglais de Rashi rashi
Rachi
Rabbin médiéval, Chlomo ben Yitshak, vécu en France du nord (1040-1105). Premier commentateur systématique du Tanakh et du Talmud
, dans la collection Art Scroll, cite le Rav Elyaouh Mordechaï Maza commentant cette lecture de Rashi rashi
Rachi
Rabbin médiéval, Chlomo ben Yitshak, vécu en France du nord (1040-1105). Premier commentateur systématique du Tanakh et du Talmud
dans son livre "Mesiach Ilmim" : "Ainsi "ce jour-ci" ne doit pas être compris littéralement. Cela implique que les commandements de la Torah ne doivent jamais devenir une routine".

Suivant cette explication, le secret de la modernité permanente de la Torah se trouve dans notre capacité d’en faire quelque chose de nouveau chaque jour, ce que nous pourrions désigner par le renouvèlement permanent du Judaïsme, "h’idoush hayahadout".

Le commentaire de ce verset, tel que nous venons de l’exposer, est intéressant tant sur sa forme que sur son fond. Sur la forme, nous voyons exactement quel est le travail de la tradition : non pas répéter "par routine" ce que les générations précédentes ont affirmées, mais se servir des commentaires des maitres du passé comme tremplin pour aller plus loin dans la réflexion et la profondeur : le midrash Midrash
Midrach
Traditions rabbiniques qui viennent commenter le texte biblique. Le Midrash utilise des principes mettant en lumière "l’inconscient" du texte. Le vrai sens n’est pas celui qui se laisse lire au premier regard, il est celui qu’il faut chercher à l’intérieur des mots.
commente le verset, Rashi rashi
Rachi
Rabbin médiéval, Chlomo ben Yitshak, vécu en France du nord (1040-1105). Premier commentateur systématique du Tanakh et du Talmud
ajoute sa propre contribution au midrash Midrash
Midrach
Traditions rabbiniques qui viennent commenter le texte biblique. Le Midrash utilise des principes mettant en lumière "l’inconscient" du texte. Le vrai sens n’est pas celui qui se laisse lire au premier regard, il est celui qu’il faut chercher à l’intérieur des mots.
, et le Rav Maza approfondit la pensée de Rashi rashi
Rachi
Rabbin médiéval, Chlomo ben Yitshak, vécu en France du nord (1040-1105). Premier commentateur systématique du Tanakh et du Talmud
. Il y a donc ainsi continuité, assurant la pérennité du Judaïsme, mais également son renouvèlement, garantissant la capacité de survie du Judaïsme dans un monde en perpétuel changement. Or, nous voyons bien que cette "forme" est en même temps l’illustration même du "fond’ de ce verset. L’écho de la voix du Sinaï, reprise par Moïse dans son grand discours du Deutéronome, répercutée et réinterprétée par chaque génération de commentateurs, nous ordonne de garder cette capacité de l’équilibre entre tradition et renouveau, entre passé et présent. Car notre futur se construit à travers l’audace de la pensée recréée, seule capable de s’opposer aussi bien à l’ignorance de la rupture qu’à l’impuissance de la routine.

Rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
Alain Michel – Rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
à Jérusalem et historien

copyright Jerusalem Post

Messages

Ni rupture, ni routine.

Paracha Parasha
Paracha
Parashot
Section de la Tora hebdomadaire lue le shabbat. La Tora est divisée en 54 parashot. Chacune porte le nom du premier mot significatif. La division est très ancienne (époque talmudique). La parasha est complétée par la Haftara extraite des prophètes.
Ki Tavo

Le titre est presente comme au conditionnel
Et peut etre attribue au present passe et futur

La on remarque la grandeur de la thora

On specifie les conditions de ce qui ,arrivera
Dans deux discours clairs et differents

Si le peuple accepte sans condition le pouvoir et la suprematie de D,
sur tout genre de pouvoir physique ou spirituel et suit la loi
CE seront des benedictions
Et une d’elle serait “Tu preteras aux autres” Tu seras “La tete et non la queue”
C’est L “Independance economique”

Si par ….. il s’eloigne ou essaye de copier
Les fausses valeurs morales des nations pour les imiter
et etre comme eux ?
Il sera oblige continuellement “d’emprunter des autres”
Donc “Dependance economique “
“Il deviendra la queue et non la tete “

Malgre tous les avertissements on ne veut pas saisir
le sens du message qui est clair et surtout actuel !!

Le probleme d’identite reste encore a resoudre
Il ne faut pas oublier que ces paroles ont ete transmises
A la veille de rentrer en Israel tout en etant en plein desert !!

C’est curieux !!

sarfati elie sarel

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?