Accueil > Le mouvement Massorti > Témoignages

Visiteur à Adath Shalom

Visiteur à Adath Shalom

Un témoignage sympa relevé sur un blog par un visiteur occasionnel plein d’appréhensions dans la synagogue du rabbin   Krygier (Paris 15e).

Bonjour,

je vous avais présenté il y a quelques temps les différents mouvements du Judaïsme (sans vouloir dire qu’il y a autant de pratiques que de Juifs mais, ça, c’est une autre histoire).

Je vous parlais du mouvement Massorti   avec un certain scepticisme.
Mais voilà, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, n’est-ce pas ?

Lors du dîner shabbatique avec le Père Desbois, j’ai pu assister à un office du vendredi soir Massorti  .

Alors, comment se passe un office Massorti   par rapport aux offices orthodoxes   auxquels j’ai assistés ?

La première grande différence ? Les hommes et les femmes sont mélangés ; plus de séparation comme nous sommes habitués à les voir.
Et contrairement à ce que pourraient croire certaines personnes, cela ne perturbe pas l’office, au contraire ; tout le monde participe activement à l’office, les gens ne discutent pas.

J’ai également assisté à des offices du samedi matin. Là aussi, les femmes montent à la Thora.

Quelque chose de très surprenant : lors de la lecture, la Thora, divisée en 7 parties, a été lue par 7 personnes différentes. Ce n’est pas évident, en général, c’est une seule et unique personne qui effectue la lecture ; là, nous avons 7 femmes et hommes qui se sont entraînées pour pouvoir lire la Thora (ce n’est pas toujours facile).

C’est, il faut bien l’avouer, très surprenant de voir des femmes participer de façon aussi active, de porter des Talith  ,… Je n’en ai pas l’habitude mais je trouve personnellement cela très bien.

Juste une petite remarque sur les livres de prière (Sidour  ) Massorti   écrit, entre autres, par le Rav Rivon Kriegier. Il s’agit là du sidour   le plus intelligent que j’ai vu !

Il y a, bien entendu, les prières écrites en hébreu, la traduction en face. Mais ce n’est pas tout !

Déjà, nous avons des indications si il faut se lever ou s’asseoir, dans quelle direction,… (sauf pour quelques petites prières mais ce n’est pas qu’un détail). Là, déjà, c’est pas mal et plus original qu’ailleurs.
Mais là où on atteint le petit plus très agréable, c’est que, pour quelques prières, celles qui sont chantées en choeur par toute l’assemblée, les paroles sont écrites avec des caractères latins. Ainsi, les personnes ne sachant pas lire l’hébreu mais souhaitant chanter avec les autres fidèles Lekha Dodi ne seront pas lésés.

J’ai beaucoup apprécié l’accueil qui m’a été réservé dans la synagogue Adath Shalom  . De plus, comme je l’avais dit, j’apprécie la plupart des points de vue Massorti   sur le Judaïsme.

Bien entendu, cela ne m’a pas empêché au début de me poser des questions. Même sans être religieux, j’ai toujours connu hommes et femmes séparés, avec une certaine approche.

Si je m’en éloigne un peu pour me rapprocher du mouvement Massorti  , est-ce quand même rester dans le Judaïsme ?

Certes, dans les offices Massorti  , on prie en hébreu, on lit la Thora mais à force d’entendre certains mouvements orthodoxes   dire que ce n’est pas du Judaïsme, on en vient à douter.

Mais voilà, après avoir assisté à plusieurs offices, mon idée est faite et il n’y a aucun problème.

David

Messages

Visiteur à Adath Shalom

Fierté inside : cet article vient de mon blog (http://www.szdavid.com)

Je tiens à préciser que je suis revenu plusieurs fois (baisse de régime depuis quelques temps pour diverses raisons) mais j’y ai toujours le même plaisir

David

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?