Accueil > Culture et liens > Liens internet > Modernité et judaïsme

Lilith - revue féministe juive américaine

Lilith - revue féministe juive américaine

Par provocation les féministes juives américaines ont créé une excellente revue intitulée « Lilith ». A connaître absolument.

C’est une revue pluraliste, dans laquelle ils suivent aussi bien des femmes orthodoxes Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
, Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
, réformées ou tout simplement non affiliée. Certains articles sont vraiment excellents.

http://www.lilith.org/

Le mythe de Lilith :

Selon certaines légendes juives — mais pas la Bible —, Lilith est la première femme d’Adam. Contrairement à Ève, que la Bible présente comme ayant été conçue à partir du corps d’Adam afin qu’elle lui soit soumise (on s’accorde souvent à voir en ce mythe une justification du patriarcat de l’époque), Lilith aurait été formée à partir d’argile comme Adam et serait donc davantage « égale » à lui, plaçant la femme dans un statut d’égalité face à l’homme.

Elle est décrite ou perçue comme une maîtresse femme qui a un fort ascendant sur Adam et a un appétit sexuel considérable. Adam se serait séparé d’elle parce qu’il ne souhaitait pas pratiquer les relations sexuelles en dehors d’un nombre limité de positions (en particulier, la position du missionnaire qui impose à la femme une position inférieure qui ne convient pas à Lilith).

Lilith fuit alors sur les bords de la mer Rouge où elle commence à avoir des relations avec le Démon ou avec des démons. Rejetée dans l’abîme au fond de l’océan, elle demeure ensuite dans les profondeurs où des objurations tentent de l’y maintenir pour l’empêcher de troubler la vie des Hommes sur terre.

Le mythe de Lilith trouve un développement inédit de précision dans un recueil écrit entre le VIIIe et le Xe siècles après J.C., l’alphabet de Ben Sira

Lilith fonctionne alternativement comme image du démon sexuel et comme femme fatale, là où Ève est davantage vue comme la femme idéale.

En tant que femme supplantée ou abandonnée au bénéfice d’une autre femme, Lilith représente les haines antifamiliales, la haine des couples et des enfants. Elle dévore les nouveaux-nés, dévorée elle-même par la jalousie.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?