Accueil > Judaïsme > Traditions juives

La Bénédiction du Soleil

La Bénédiction du Soleil

Tous les 28 ans, selon les rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
du Talmud Talmud "Enseignement", ensemble littéraire comprenant la Michna de l’époque tannaïtique (3e siècle) et la Guemara (4-5e siècle), discussions des amoraïm à propos de la Michna. Le Talmud babylonien est à la base de tout le développement ultérieur de la loi juive. Le Talmud de Jérusalem fut terminé en Israël quelques génération plus tôt que le Talmud Babylonien.

Le Talmud représente l’ouvrage de base du judaïsme rabbinique.
, nous célébrons le retour du soleil à la position qu’il aurait occupé à l’heure et au moment précis de la création du monde. (Berakhot 59b d’après Rashi rashi
Rachi
Rabbin médiéval, Chlomo ben Yitshak, vécu en France du nord (1040-1105). Premier commentateur systématique du Tanakh et du Talmud
)


תלמוד בבלי מסכת ברכות דף נט עמוד ב

תנו רבנן : הרואה חמה בתקופתה לבנה בגבורתה וכוכבים במסילותם ומזלות כסדרן, אומר ברוך עושה בראשית. ואימת הוי ? - אמר אביי : כל עשרים ושמונה שנין, והדר מחזור ונפלה תקופת ניסן בשבתאי באורתא דתלת נגהי ארבע.

רש"י מסכת ברכות דף נט עמוד ב

תקופתה - מקום שהיא חוזרת שם לתחלת היקפה, היא שעת תליית המאורות, ומאז התחילה להקיף ולשמש.

En cette occasion peu fréquente dans la vie d’un homme, il est d’usage de prononcer une bénédiction spéciale appelée Birkat Hah’amma.

Or c’est justement cette année, à l’aube du 8 Avril 2009, que revient le moment de bénir le soleil à la veille de Pessah, le jour du jeûne des premiers-nés.

Selon cette tradition, la célébration de 5769 marquera le 206ème cycle du retour du soleil à sa position originelle du jour de la création du monde (d’après la tradition rabbinique, scientifiquement, c’est bien sûr une autre affaire). La prochaine bénédiction du soleil aura lieu le mercredi 23 Nissan Nissan Premier mois du calendrier juif. Au printemps. Le 15 Nissan : Pessah. Signe bélier. Le 1er Nissan est un des 4 nouvel ans du judaïsme. 5797 le 8 avril 2037.

En effet, d’après la Genèse le soleil fut "suspendu" dans le ciel le quatrième jour, soit le mercredi. bien entendu ce calcul repose sur l’observation de la "course" du soleil (en fait c’est la terre qui tourne) et l’idée d’anniversaire du soleil ne correspond à rien de très scientifique, mais la coutume existe, elle est belle et à saisir, car très rare.

Donc Mercredi 8 Avril au lever du soleil, les plus valeureux d’entre nous sortiront de leur foyer, se tourneront vers l’Est et réciteront les paroles suivantes :

ברוך אתה ה’ אלהינו מלך העולם עושה בראשית

« Bénis sois-tu, Éternel notre Dieu, Roi de l’univers, qui a créé toute chose de la création. »

Les décisionnaires discutent de savoir si la bénédiction se dit dès qu’on voit le soleil, à l’aube, ou après la prière du matin. L’opinion la plus répandue, selon le Rav Frank שו"ת הר צבי, או"ח א, סימן קיט
la bénédiction se fait après Shaharit. La bénédiction ne portant pas sur le soleil lui-même (birkat reaya) et n’étant pas lié à la vue de celui-ci, mais une bénédiction de louange envers le créateur (birkat shevah’). cependant plusieurs décisionnaires pensent qu’il faut faire cette bénédiction au tout début du levé du soleil (Maguen Avraham). D’autres pensent que cela peut se faire jusqu’à midi (solaire) et d’autres encore toute la journée... On privilégiera la première opinion.

Problème astronomique

Autrefois, le moment choisi pour cette célébration était l’équinoxe de printemps, (le 21 Mars), car les calculs étaient basés sur le calendrier Julien dont l’année avait 365,25 jours. Or notre année solaire issue du calendrier Grégorien a 365,242199 jours !!! Cette différence qui semble minime, entraina toutefois au fil des siècles, un décalage de 7,81 jours.

Lorsque les Chrétiens adoptèrent le calendrier Grégorien, ils prirent soin de rectifier cet écart en abandonnant carrément 10 jours dans le calendrier de l’année 1582, ce que se refusa à faire le Rabbinat de l’époque.

Ajoutez à cela le jour qu’il faut sauter lors des siècles divisibles par 400, annulation qu’omit également de faire le Rabbinat, on obtient les 18 jours d’écart qui séparent l’équinoxe du 8 Avril.

Au 22ème siècle, la date sera le 9 avril...

Nous ne discuterons par ici de la justesse de la date retenue pour la création du monde, bien que son acuité soit contestable, car il nous semble surtout intéressant, mis à part le problème de date, de se pencher sur cette coutume Juive. Même si elle ne correspond à rien de sérieux sur le plan des calculs astronomiques et de l’histoire de l’univers.

Il nous est commandé de prendre 2 ou 3 fois dans notre vie, un moment pour nous tourner vers cette boule de feu étonnante qui illumine notre ciel en nous fournissant lumière, chaleur, confort et énergie.

Nous reconnaissons l’espace d’un instant tout ce que nous devons au soleil et qui nous semble si évident d’ordinaire.

Nous prenons conscience des cycles naturels de notre univers.

Dans ce rite peu connu, ce n’est pas le soleil que nous remercions, nous nous contentons de lui accorder notre attention, mais c’est vers Dieu, notre créateur, créateur de l’univers et du soleil, que vont nos remerciements.

Cette coutume de Birkat Hah’amma passait souvent inaperçue, mais en ce XXIème siècle ou le judaïsme avec le reste de la planète, se soucie davantage d’écologie, les rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
américains ont décidé de donner un éclat tout particulier à cette occasion si rare, puisqu’elle ne se produit que tous les 28 ans.

Déjà en 1981 le Rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
Zalman Schatchter Shalomi (du Jewish Renewal) était monté avec 300 fidèles en haut de l’Empire State Building où il avait sonné le shofar au lever du jour, puis prononcé la prière sur le Soleil, et enfin, les participants avaient effectué un lancer de ballons dans le ciel New Yorkais.

Une quinzaine d’organisations Juives Américaines, ainsi que des associations de protection de l’environnement se sont réunies pour se préparer à fêter dignement l’évènement.

Dans le courant Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
, un texte a été publié le Massekhet Hah’amma (Traité du Soleil) qui résume 2000 ans de pensées juives sur la majesté de l’astre, et autres objets célestes, et qui démontre à travers ses commentaires la façon dont la tradition juive offre des réponses judicieuses aux Juifs modernes confrontés au changement climatique, au problème du partage des ressources naturelles de la planète et autres défis environnementaux rencontrés de nos jours.

En Israël aussi, on fêtera cette année, Pessah précédé de la Birkat Hah’amma et la ville de Safed, organise un festival de 8 jours au cours duquel auront lieu des évènements écologistes, Kabbalistiques, y compris l’incinération du Hametz le matin précédant Pessah au moyen des rayons du soleil traversant une loupe.

« Profitons de cette occasion extraordinaire », dit la responsable de ce festival, Eva Ariela, « pour initialiser un nouveau cycle en cherchant des énergies solaires alternatives, et une amélioration de notre environnement, rechargeons « nos batteries » en apprenant à respecter la terre, nos voisins et nous même. Que le cycle qui commence apporte un renouveau à notre monde pour les 28 ans à venir ! ».

C’est une des merveilles et des constantes du Judaïsme, que les rites les plus anciens comme celui de la Bénédiction du Soleil récitée seulement tous les 28 ans, parviennent à nous toucher et à trouver un sens dans le monde contemporain, à l’instar de nombreux problèmes que nous rencontrons au quotidien causés par l’activité humaine, ou occasionnés par la géo-politique de notre époque.

Ces questions qui sont notre actualité quotidienne au XXIème siècle, trouvent souvent des réponses inattendues dans des textes talmudiques de l’antiquité ou du moyen-age.

Pour voir des idées de rituel

http://www.ritualwell.org/holidays/...

Messages

La Bénédiction du Soleil

Merci pour cet article. Je fréquente une synagogue consistoriale et les commentaires que j’ai pu entendre sur cette birkat hahama ont eu le don de particulièrement m’agacer. Certe, mon statut de prof de svt n’aide pas .....
J’apprécie beaucoup votre approche qui, tout en doutant sérieusement de la validité scientifique de cet anniversaire, choisit de conserver cette bénédiction pour voir ce qu’elle nous apporte, plutôt que de la rejeter. Je découvre d’ailleurs vos conférence sur le site akadem et j’ai trouvé particulièrement riche votre explication sur l’afikoman. Je me réjouis de la partager avec ma famille mercredi soir.
Pessah cacher ve sameah
Noémi Meimoun

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?