Accueil > Judaïsme > Etudes juives > Initiation au judaïsme

Les Mitsvot - les commandements dans le judaïsme

Les Mitsvot - les commandements dans le judaïsme

Ce sont les commandements de la Torah. Il y en a en tout théoriquement 613.

La religion juive est basée sur l’idée de Mitsvot. Dieu s’est révélé au peuple juif pour lui donner une sagesse "supérieure" et une loi "supérieure" que nous devons suivre, respecter et interpréter.

Les Mitsvot concernent tous les domaines de la vie de sorte que nous pouvons être constamment en réflexion par rapport aux Mitsvot à faire ou à ne pas faire. Ce système met constamment l’être humain devant des choix existentiels et moraux. Cela ne prendra jamais fin, sinon avec la mort qui nous plongera dans un monde sans Mitsvot.

Faire et ne pas faire

Il existe deux sortes de Mitsvot : les positives et les négatives.

Les positives concernant ce que nous devons faire (la circoncision, le respect du prochain, le respect des fêtes et du Shabbat, soutenir les faibles, étudier la Torah, etc.). Celui qui ne respecte pas une Mitsva positive qu’il aurait pu faire provoque un manque spirituel en lui-même ; alors que s’il avait fait cette Mitsva, il aurait ajouté de la spiritualité en lui-même et chez les autres.

Les Mitsvot négatives sont des interdits, des choses à ne pas faire (tuer, voler, humilier son prochain, transgresser le Shabbat, manger quelque chose d’interdit par les lois de la Cashroute, mentir, etc.). Celui qui transgresse une Mitsva négative provoque une destruction spirituelle en lui-même.

Les Mitsvot sont donc liées à l’idée de spiritualité. Toute sa vie l’être humain doit progresser spirituellement. Ce progrès est très difficile et les occasions d’échec nombreuses. Mais pour le judaïsme, le progrès spirituel de l’être humain est le sens même de son existence et reste par définition infini et par nature inaccompli.

Les Mitsvot sont donc une espèce de mode d’emploi de la progression spirituelle.

Beaucoup de juifs ne les respectent pas ou peu, on peut le regretter mais une des Mitsvot de la Torah nous oblige à ne pas juger les autres et à les aimer. Chacun doit donc s’occuper de progresser lui-même avant de critiquer les autres. Par ailleurs, certains juifs très respectueux des Mitsvot le font de façon si mécanique qu’ils en perdent une grande part du bénéfice spirituel. De plus, la plupart des gens font des Mitsvot sans y penser et progressent donc spirituellement inconsciemment de toute façon. Par contre, celui qui travaille vraiment en conscience sur lui-même et respecte les Mitsvot avec discipline et intelligence atteindra un niveau spirituel supérieur et mérite le plus grand respect ; c’est le plus grand des héros pour le judaïsme. Ce héros s’appelle en hébreu un « Tsadik ». Si tout juif devrait aspirer à être un « Tsadik », très peu réussissent. Il est par contre à la portée de tous de pouvoir s’améliorer soi-même.

Les Mitsvot ne nous ont pas été donné pour nous faire plaisir. Elles sont difficiles à accomplir correctement. Elles sont l’expression même de l’exigence de soi. Paradoxalement il n’y a pas plus grande joie que celle d’une Mitsva bien faite.

Toutes les Mitsvot sont importantes et il est très difficile de savoir lesquelles sont plus utiles ou profitables que les autres, néanmoins la tradition attache à certaines Mitsvot une importance particulière. Par contre on ne peut pas toutes les faire, soit pour des raisons techniques qui nous en empêchent (les Mitsvot liées à l’existence du Temple, détruit aujourd’hui, par exemple), soit par manque de temps. Il existe d’ailleurs un principe : « celui qui s’occupe à faire une Mitsva est dispensé momentanément des autres Mitsvot ».

De nos jours

Liste de Mitsvot actuelles que nous devons respecter :

1. Le divin. C’est une Mitsva que de faire un travail spirituel (c’est même pour le judaïsme le seul but de l’existence humaine). Nous devons prendre conscience du divin et de son unité (texte du Shéma Israël). Nous devons craindre Dieu, c’est-à-dire avoir peur de mal faire et de ne pas être digne de notre existence propre. Nous devons prier Dieu et prononcer des bénédictions chaque fois que nous le pouvons, c’est-à-dire chercher à être en connexion avec la dimension spirituelle du monde. Nous devons étudier la Tora à toute occasion et chercher par cette étude à nous améliorer et à rendre le monde meilleur et plus cohérent. Un juif doit se considérer comme une sorte de représentant de Dieu sur terre et donc se conduire bien afin de susciter l’admiration des autres et l’amour de Dieu par les autres (c’est ce qu’on appelle le « Kidoush Kiddoush
kidoush
kidouch
kiddouch
"Sanctification". Cérémonie familiale consistant à sanctifier le repas de fête ou de shabbat en récitant un texte sur une coupe de vin. Parfois pratiqué à la synagogue.

"Kiddoush Hashem" : sanctification du Nom, le fait de rendre l’idée de Dieu noble et attirante, le but ultime du judaïsme.
Hashem » la sanctification du Nom).

2. Interdit de l’idolâtrie. Nous n’avons pas le droit de représenter Dieu ni même de le définir, il est par définition insaisissable. Nous ne devons pas apporter crédit aux superstitions ni aux idéologies. Nous ne devons adorer aucune personne ni aucun objet. Nous devons nous protéger de la bêtise et apprendre l’art de la distinction. Le fondamentalisme religieux peut être considéré comme une forme d’idolâtrie.

3. Le rituel quotidien. C’est le cadre traditionnel qui nous permet une relation formelle au divin. Nous devons lire le Shema Shema
Chema
Profession de foi du judaïsme proclamée deux fois par jour matin et soir et affirmant l’unité divine et le devoir d’aimer Dieu, d’étudier la Tora, la transmettre et appliquer ses commandements.
Israël matin et soir. Nous devons mettre un châle de prière (Talit Talit
Talith
Châle de prière dans lequel on s’enveloppe, comportant des Tsitsit (franges) aux quatre coins, symbolisant la Loi. On le porte le jour mais pas la nuit (sauf le soir de Kippour ou par l’officiant chez les ashkenazim). Des femmes commencent à mettre également le Talit de nos jours.
) et des Tefilines Tefilines
Tefilin
Boites en cuir contenant 4 extraits de la Tora que l’on met sur son bras et sa tête pour prier quotidiennement en semaine. A partir de la Bar Mitsva. En général les garçons le font, mais certaines filles le pratiquent également.
chaque jour (sauf Shabbat et fêtes). Mettre une Mezouza à la porte de la maison. Dire les prières quotidiennes et la bénédiction après le repas.

4. Le Shabbat et les fêtes. Le calendrier juif est très important et nous devons tout faire pour le respecter. Cela nous permet de spiritualiser le temps qui est une dimension essentielle pour l’être humain et de garder notre identité. Nous devons nous abstenir de tout travail le Shabbat. Nous devons le sanctifier par le kiddoush Kiddoush
kidoush
kidouch
kiddouch
"Sanctification". Cérémonie familiale consistant à sanctifier le repas de fête ou de shabbat en récitant un texte sur une coupe de vin. Parfois pratiqué à la synagogue.

"Kiddoush Hashem" : sanctification du Nom, le fait de rendre l’idée de Dieu noble et attirante, le but ultime du judaïsme.
et nous consacrer à l’étude de la Torah et à nos proches ce jour-là. Nous devons respecter les fêtes et leur rituel et en comprendre le sens.

5. La Kashrout Kashrout
Cachrout
כשרות
Règles alimentaires du judaïsme.
.
Nous devons manger kasher Kasher
casher
cachere
Apte, conforme aux exigences de la loi juive
, nous abstenir de certains aliments interdits et ne pas mélanger le lait et la viande. Ainsi nous sanctifions notre corps et maîtrisons nos instincts.

6. Amour de la vie. La vie est un don précieux qui mérite respect absolu et joie. Interdit de toute morbidité. Se réjouir de ce que l’on a et de la beauté. Apprendre à voir le bon côté des choses. Rire et faire rire les autres. Chaque instant de vie est précieux et il nous est interdit de perdre notre temps « bitoul zman ». Nous avons le devoir d’être optimistes.

7. Sagesse. Respect de la sagesse et recherche de la fréquentation des sages Sages Ce terme dans les textes juifs désigne en général les rabbins du Talmud (six premiers siècles de l’ère courante). On dira "les sages" ou "nos sages". C’est la traduction d’une expression hébraïque : "H’azal" qui veut dire "nos sages de mémoire bénie". . Etude des grands textes et réflexions sur toute chose. Avoir toujours un livre en poche et un sujet à travailler. Fuir l’imbécile et le méchant et surtout l’empêcher de rentrer en nous même.

8. Le prochain. Nous devons aimer les autres êtres humains comme nous-mêmes. Ne jamais faire aux autres ce que l’on ne voudrait pas qu’on nous fasse. Respecter l’étranger. Aider le faible. Soutenir les pauvres. Donner de l’argent à la Tsedaka. Visiter les malades. Ne pas tuer. Ne pas voler. Ne pas tromper. Ne pas faire honte. Ne pas vexer. Rendre l’objet que quelqu’un a perdu. Porter secours à toute personne en danger. Rendre les autres heureux. Chaque être humain a en lui une étincelle du divin et mérite respect et attention.

9. La famille. Respect des parents. Souvenir des ancêtres. Devoir de fonder une famille juive et de faire des enfants. Respect de son conjoint. Éducation des enfants dans les Mitsvot. Paix du foyer. Avoir une maison accueillante et ouverte aux autres. La famille est le centre de la vie juive et doit être préservée de toutes nos forces.

10. Responsabilité. Si nous commettons un dommage, nous devons le réparer et dédommager la victime. Si nous faisons du mal à quelqu’un, nous devons lui demander pardon. Nous sommes responsables de nous-mêmes et de nos biens. Nous avons le devoir de nous réconcilier et de faire la paix.

11. Justice. Nous devons la rechercher et vouloir son règne. Nous ne devons pas juger les autres. Nous devons nous insurger contre les injustices et tout faire pour améliorer la société (« Tikun Olam »).

12. Respect du corps. Nous avons l’obligation de nous garder en bonne santé. Interdit du tatouage. Interdit de faire mal à son corps ou de consommer quelque chose de mauvais pour la santé (fumer et boire trop d’alcool par exemple). Se conduire avec pudeur.


13. Respect de l’Autre.
Ne pas profiter à mal de sa force ou de sa position. Ne pas blesser un converti par des paroles. Ne pas mal payer les employés. Ne pas exploiter les travailleurs étrangers. Ne pas tromper en affaires. Faire son travail correctement. Interdiction d’être injuste. Ne pas faire de mal à une bête. Nous devons briser tout orgueil en nous et chercher l’humilité.

14. Sentiments. Interdiction de convoiter ce qui est aux autres. Interdiction de haïr son prochain. Interdiction de vouloir se venger et de porter rancune. Nous devons travailler sur nous même pour avoir un sentiment d’amour et de compassion envers chacun. Devoir d’être joyeux.

15. Parole. Interdiction de la médisance. Ne pas dire des choses négatives. Interdiction de mentir. Interdiction d’insulter. Ne pas être grossier. Interdiction de maudire les autres. Utiliser le langage à construire et à améliorer.

16. Respect de la création. Interdit de détruire quoi que ce soit sans raison. Ne pas tuer un animal pour rien. Ne pas abîmer les plantes ni les arracher. Ne pas jeter de nourriture. Ne pas gâcher de l’argent. Ne pas polluer inutilement.

17. Amour d’Israël. Nous devons aimer le peuple juif et tout faire pour sa grandeur et sa survie. Être membre d’une communauté juive et ne pas s’isoler d’elle. Nous devons aimer la terre d’Israël et la préserver. Nous devons apprendre l’hébreu et la culture juive. Nous devons chercher à vivre dans l’Etat d’Israël et en tout cas y aller le plus souvent possible. Nous devons étudier l’histoire juive, nous rendre compte de la valeur infiniment précieuse que chaque juif a en lui. Respecter les rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
et les livres de Torah. Etre solidaire de tout juif en détresse. Rendre aimable le judaïsme aux yeux de tout juif et le rapprocher de la Torah et de sa tradition. Comprendre l’infinie beauté du judaïsme et le délice de la judaïté.

Celui qui accepte de se mettre sous « le joug des Mitsvot » entre dans un monde totalement différent. Il accepte une autodiscipline transcendante d’une infinie exigence qui fera de lui un être bouleversé par la rencontre avec une autre dimension de lui-même.

Nos sages Sages Ce terme dans les textes juifs désigne en général les rabbins du Talmud (six premiers siècles de l’ère courante). On dira "les sages" ou "nos sages". C’est la traduction d’une expression hébraïque : "H’azal" qui veut dire "nos sages de mémoire bénie". ont énormément réfléchi au concept de Mitsva. Ils ont écrit de très nombreux livres sur la question.

En réfléchissant sur les Mitsvot ils nous amènent à prendre conscience de la portée positive ou négative de chacun de nos actes et de nos pensées, à l’infinie responsabilité qui nous incombe dans notre existence.

Le système des Mitsvot reste dynamique et n’est nullement figé dans le passé ou envers des préoccupations totalement dépassées pour nous. En interprétant la Tora les rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
ont toujours su redonner une actualité au concept de Mitsva.

Celui qui veut vraiment entrer dans le monde des Mitsvot doit le faire de façon totalement désintéressée, pour la Mitsva elle-même « Lishma » et n’attendre d’autre récompense qu’une nouvelle occasion de faire une nouvelle Mitsva.

Celui qui n’est pas capable de pénétrer ce monde-là devrait garder néanmoins un immense respect pour lui et pour ceux qui ont pris sur eux de le rendre bien réel dans leur vie quotidienne.

Messages

Les Mitsvot - les commandements dans le judaïsme

Je ne suis pas juive de naissance , mais de coeur.
J’aime le D.ieu d’Israël et j’essaie de faire sa volonté.Mais j’ai énormement de difficultés avec les prières en Hébreux .Puis je les dire en français ?Et où les trouver ?
Tout votre article correspond à mes convictions.
C’est vrai qu’il n’est pas facile de marcher à ses côtés, mais Son Amour et Sa Bonté m’aident,et comment ne pas vouloir lui donner de la joie ,du bonheur de l’amour alors que Lui nous donne TOUT !

Les Mitsvot - les commandements dans le judaïsme

Chère Mme

La prière peut se faire dans n’importe quelle langue. Nous restons viscéralement attachés à l’hébreu pour plusieurs raisons, mais cela ne doit pas être un obstacle. Il existe plusieurs éditions de sidourim Siddour
Sidour
Sidourim
Livre de prière. Vient du mot "ordre" סדר, car le rituel doit être récité dans un certain ordre. Celui employé pour les fêtes s’appelle également Mahzor. Il existe des quantités de variantes, mais le principe est toujours le même dans toutes les communautés juives.
avec traduction. Le siddour Siddour
Sidour
Sidourim
Livre de prière. Vient du mot "ordre" סדר, car le rituel doit être récité dans un certain ordre. Celui employé pour les fêtes s’appelle également Mahzor. Il existe des quantités de variantes, mais le principe est toujours le même dans toutes les communautés juives.
Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
de shabbat est disponible en contactant Adath Shalom Adath Shalom "Communauté de paix" Première synagogue Massorti en France, située à Paris dans le 15ème. Rabbin Rivon Krygier.

Voir en ligne : http://www.massorti.com/adathshalom/

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?