Accueil > Judaïsme > Parasha de la semaine > Livre des Nombres - ספר במידבר > פינחס Pinhas - 41

Les premières féministes juives

Les premières féministes juives

Parasha Pinhas -

Le chapitre 27 du livre des nombres, au milieu de notre parasha Parasha
Paracha
Parashot
Section de la Tora hebdomadaire lue le shabbat. La Tora est divisée en 54 parashot. Chacune porte le nom du premier mot significatif. La division est très ancienne (époque talmudique). La parasha est complétée par la Haftara extraite des prophètes.
, nous raconte comment les cinq filles de Tsélofhad, Mahla, Noah, Hogla, Milca et Tirtsa, réclament la part d’héritage de leur père.

Celui-ci, en effet, est mort dans le désert, et n’ayant que des filles, sa part devrait être partagée entre ses frères. La loi de l’époque, en ce qui concerne la possession foncière, ne reconnaît que la propriété masculine. Les filles de Tsélofhad provoquent une petite révolution juridique : au verset 7 Dieu intervient lui-même et fait attribuer aux jeunes femmes une propriété en Israël.

Le midrash Midrash
Midrach
Traditions rabbiniques qui viennent commenter le texte biblique. Le Midrash utilise des principes mettant en lumière "l’inconscient" du texte. Le vrai sens n’est pas celui qui se laisse lire au premier regard, il est celui qu’il faut chercher à l’intérieur des mots.
rabba
s’intéresse au fait même de la démarche de ces cinq sœurs. Comment ont-elles osé s’avancer devant Moïse et toute l’assemblée pour contester ce qui venait d’être décidé ? La réponse du midrash Midrash
Midrach
Traditions rabbiniques qui viennent commenter le texte biblique. Le Midrash utilise des principes mettant en lumière "l’inconscient" du texte. Le vrai sens n’est pas celui qui se laisse lire au premier regard, il est celui qu’il faut chercher à l’intérieur des mots.
est fascinante : "Dans cette génération, les femmes mettaient des limites à ce que les hommes faisaient avec précipitation". Et de citer deux autres exemples : au moment du veau d’or, Aaron avait donné l’ordre aux hommes de prendre les boucles d’oreilles en or de leurs femmes, et celles-ci refusèrent, s’abstenant de participer à cette faute. De même, au moment des explorateurs, elles ne s’associèrent pas au complot contre l’entrée en Israël et c’est pourquoi, d’après le midrash Midrash
Midrach
Traditions rabbiniques qui viennent commenter le texte biblique. Le Midrash utilise des principes mettant en lumière "l’inconscient" du texte. Le vrai sens n’est pas celui qui se laisse lire au premier regard, il est celui qu’il faut chercher à l’intérieur des mots.
, elles ne sont pas décédées dans le désert comme toute cette génération et on eu le droit de rentrer en Israël.

Cette comparaison est intéressante puisqu’elle met sur le même plan la tentative d’idolâtrie, le refus du sionisme et la décision d’exclure les femmes de l’héritage ! Epoque bénie où les femmes non seulement peuvent dire leur fait, mais peuvent également corriger les erreurs provoquées par la nature masculine : la tendance à la précipitation, la volonté de conquête et de construction (ce qui est positif) mais en oubliant trop facilement les conséquences négatives.

En quelque sorte, il ressort de ce midrash Midrash
Midrach
Traditions rabbiniques qui viennent commenter le texte biblique. Le Midrash utilise des principes mettant en lumière "l’inconscient" du texte. Le vrai sens n’est pas celui qui se laisse lire au premier regard, il est celui qu’il faut chercher à l’intérieur des mots.
une impression intéressante : si Dieu nous a fait de nature différente, c’est pour que nous nous complétions. Mais cette association naturelle entre la femme et l’homme ne passe pas par la division des domaines, comme certains tentent de nous faire accroître (rappelons nous les 3 "K" de l’époque nazie : la maison, l’église et les enfants), mais par une capacité d’écoute et de partage des décisions dans tous les domaines. Ah, si les explorateurs avaient écoutés leurs femmes !

Que s’est-il donc passé pour que cette situation du désert se soit transformée ? Le midrash Midrash
Midrach
Traditions rabbiniques qui viennent commenter le texte biblique. Le Midrash utilise des principes mettant en lumière "l’inconscient" du texte. Le vrai sens n’est pas celui qui se laisse lire au premier regard, il est celui qu’il faut chercher à l’intérieur des mots.
conclu que depuis l’entrée en Israël "les hommes se sont précipités et ont limité les femmes"
. La conquête de la terre a donc entraîné une sorte de "prise de pouvoir" de la part des hommes et la société hébraïque est devenue une véritable société patriarcale où la femme est muselée et ne peut plus contester les décisions masculines.

Nous ne sommes plus aujourd’hui au temps de Josué ou du roi Salomon. La construction de l’Etat d’Israël actuel s’est faite dans un autre contexte, celui de la modernité. Non seulement de nombreuses femmes ont joué un rôle important dans l’aventure sioniste, mais nous avons même eu une femme comme premier ministre. Pourtant, il reste un domaine où l’esprit du désert et des filles de Tsélofhad ne souffle pas encore vraiment : celui de la Halakha Halakha Loi juive religieuse basée sur le Talmud et les décisionnaires rabbiniques. Littéralement cela veut dire "marcher", la marche à suivre ou la loi en mouvement... Il existe de nombreux débats jurisprudentiels dans la Halakha qui n’est pas un système uniforme. , de la loi juive religieuse. Là, on considère encore la femme comme une mineure légale, et dans les milieux les plus traditionalistes elle n’a pas vraiment droit au chapitre, le pouvoir masculin étant absolu et incontesté. C’est au nom du respect de la tradition que cet état de fait subsiste. Mais outre le fait que le midrash Midrash
Midrach
Traditions rabbiniques qui viennent commenter le texte biblique. Le Midrash utilise des principes mettant en lumière "l’inconscient" du texte. Le vrai sens n’est pas celui qui se laisse lire au premier regard, il est celui qu’il faut chercher à l’intérieur des mots.
montrait déjà il y a deux mille ans le mal fondé de cette situation, il nous paraît intéressant en conclusion de citer les propos du Professeur Leibovitch, que l’on ne peut pas soupçonné d’avoir été un contestataire de la Halakha Halakha Loi juive religieuse basée sur le Talmud et les décisionnaires rabbiniques. Littéralement cela veut dire "marcher", la marche à suivre ou la loi en mouvement... Il existe de nombreux débats jurisprudentiels dans la Halakha qui n’est pas un système uniforme. traditionnelle : "le sujet que l’on nomme "les femmes dans le Judaïsme" est quelque chose d’essentiel pour le Judaïsme aujourd’hui, plus que toutes les questions politiques liées au peuple et à l’Etat. Le refus de traiter sérieusement ce problème met en danger la poursuite de l’existence du Judaïsme de la Torah et des commandements dans notre monde".

Rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
Alain Michel
Rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
à Jérusalem et historien

copyright Jerusalem Post

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?