Accueil > Judaïsme > Etudes juives > Initiation au judaïsme

Termes synagogaux

Termes synagogaux

La plupart des éléments d’une synagogue évoquent le Temple sans être identiques ; ils sont un peu différents car la synagogue n’est pas le Temple, c’est un lieu décentré. Ces différences marquent l’exil.

-  Sefer Torah : rouleau de la Torah, un seul suffit pour constituer une synagogue.

-  Bimah : meuble pour poser le sefer Torah.

-  Aron hakodesh : armoire sainte où l’on trouve les sifrei Torah (pluriel de sefer Torah)

-  Parohet : rideau devant l’aaron hakodesh.

-  Sheliah Tsibbour : mot à mot envoyé de la communauté, en fait celui qui chante l’office.

-  Hazan Hazan
Hazanim
Chazan
hazanout
Chantre. Il existe une très riche tradition musicale et certaines voix sont devenues immortelles. On continue sans cesse à créer de nouveaux airs. Les traditions changent d’un lieu géographique à un autre, d’une époque à une autre. C’est donc un très riche patrimoine musical que la hazanout. Massorti.com présente différents airs dans sa rubrique liturgie.
 : il a la même fonction, mais est rémunéré par la communauté.

-  Rav : terme hébreu pour rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
.

-  Baal Koreh : « professionnel de la lecture » de la Torah. La lecture est très difficile car le sefer Torah n’a ni ponctuation, ni cantillation, il doit donc apprendre par cœur. Il se fait aider par un shomer qui a pour tâche de rectifier les fautes.

-  Gabaï : celui qui est responsable de la lecture et appelle les gens à la Torah.

-  Alyah : montée à la Torah (comme on monte en Israël).

-  Haftarah Haftara
Haftarah
Depuis la période talmudique, la lecture de la Tora, chaque shabbat matin est suivie de la lecture de la "Haftarah ". C’est généralement, la personne qui est appelée en 8ème montée (Alya) à la Tora qui lit la Haftara, cette montée est appelée "Maftir". Le texte de cette lecture supplémentaire et hebdomadaire est issu des livres des Prophètes. Elle ne se lit pas dans un rouleau mais dans un livre comportant voyelles et signes de cantilations. Il existe en général un rapport contextuel entre la Parasha et la Haftara.
 : section choisie extraite des prophètes. A un rapport thématique avec la parashah de la semaine. Pour montrer que la haftarah Haftara
Haftarah
Depuis la période talmudique, la lecture de la Tora, chaque shabbat matin est suivie de la lecture de la "Haftarah ". C’est généralement, la personne qui est appelée en 8ème montée (Alya) à la Tora qui lit la Haftara, cette montée est appelée "Maftir". Le texte de cette lecture supplémentaire et hebdomadaire est issu des livres des Prophètes. Elle ne se lit pas dans un rouleau mais dans un livre comportant voyelles et signes de cantilations. Il existe en général un rapport contextuel entre la Parasha et la Haftara.
n’est pas du même niveau que la Torah, on lit avec celui qui est appelé quelques lignes de la Torah avant de lire la haftarah Haftara
Haftarah
Depuis la période talmudique, la lecture de la Tora, chaque shabbat matin est suivie de la lecture de la "Haftarah ". C’est généralement, la personne qui est appelée en 8ème montée (Alya) à la Tora qui lit la Haftara, cette montée est appelée "Maftir". Le texte de cette lecture supplémentaire et hebdomadaire est issu des livres des Prophètes. Elle ne se lit pas dans un rouleau mais dans un livre comportant voyelles et signes de cantilations. Il existe en général un rapport contextuel entre la Parasha et la Haftara.
. Celle –ci est souvent lue dans un livre. Vous trouverez sur ce site de nombreux liens vers différents commentaires des haftarot et ce petit livret d’explications est à votre disposition en pdf

Comprendre les Haftarot

-  Maftir Maftir Le maftir est un court passage de la Tora lu après les 7 Alyot. Le plus souvent ce sont les derniers versets de la 7e Alya, mais s’il est spécial, il sera lu dans un deuxième rouleau de Tora. Celui qui lit en maftir, lit également la Haftara.  : celui qui est appelé en dernier avant de lire la haftarah Haftara
Haftarah
Depuis la période talmudique, la lecture de la Tora, chaque shabbat matin est suivie de la lecture de la "Haftarah ". C’est généralement, la personne qui est appelée en 8ème montée (Alya) à la Tora qui lit la Haftara, cette montée est appelée "Maftir". Le texte de cette lecture supplémentaire et hebdomadaire est issu des livres des Prophètes. Elle ne se lit pas dans un rouleau mais dans un livre comportant voyelles et signes de cantilations. Il existe en général un rapport contextuel entre la Parasha et la Haftara.
.

-  Shamash : bedeau, auxiliaire. Il place les gens, distribue les honneurs, etc.

-  Meguilot : les 5 rouleaux lus en entier à certaines fêtes (Pourim)

-  Ner tamid : lampe perpétuelle. Dans le Temple 2 objets étaient allumés de manière permanente : l’autel des sacrifices et un des lampes de la ménorah, la deuxième. Normalement, il n’y a pas de ménorah dans une synagogue, seulement une hannoukiah.

-  Kissé Eliahou : chaise du prophète Eli (pour la circoncision)

Les signes de cantillation sont identiques dans toutes les communautés.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?